Reise-Rubrik

Digital Detox au Tessin

Cuisiner au feu de bois et dans un chaudron en cuivre ? Dans le Val Rovana au Tessin, les hôtes peuvent découvrir comment le fait de renoncer délibérément à l’électricité devient un véritable atout. C’est comme un saut dans le passé que d’emménager dans cette maison bourgeoise du 17e siècle. La maison est restée vide pendant pas moins de 100 ans, a été rénovée pendant plus de 10 ans et correspond désormais au standard d’habitation du 19e siècle – mais avant l’électrification. Il ne s’agit pas d’un oubli, mais d’une décision délibérée des propriétaires.

In Cerentino kann man im aufwendig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia wohnen, mit jahrhundertealten Originalmöbeln, aber ohne Strom. Das alte Haus wurde originalgetreu mit den ursprünglichen Materialien renoviert, Circolo della Rovana, Schweiz / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, il est possible d’habiter dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais, avec des meubles originaux datant de plusieurs siècles, mais sans électricité. La vieille maison a été rénovée à l’identique avec les matériaux d’origine, Circolo della Rovana, Suisse / © Photo : Georg Berg

La maison se trouve dans le petit village de Cerentino depuis l’année 1600. Quelques places de parking se trouvent dans un virage de la route. La route serpente vers le haut jusqu’à Bosco Gurin, une autre attraction du Val Rovana. La vieille maison bourgeoise a été abandonnée par ses habitants vers 1900. Pendant plus de 100 ans, elle a dormi d’un sommeil de Belle au bois dormant, qui n’était toutefois pas un sommeil de beauté, mais qui rongeait fortement la substance. Ce sont les propriétaires actuels, Svetlana et Adriano Betroggi, qui l’ont réveillée juste avant qu’elle ne tombe en ruine. En 2007, ils ont commencé à sauver la maison. Les sols, les balcons, les fenêtres, le toit, presque tout devait être rénové. La restauration a été effectuée avec des matériaux historiques. De vieux bois ont été utilisés, la maison a retrouvé son toit en pierre typique de la région. Même le mortier qui maintient le tout en place a été cuit selon un procédé historique et confère à la maison l’aspect ancien souhaité.

In Cerentino kann man im aufwendig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia übernachten, mit jahrhundertealten Originalmöbeln, aber ohne Strom. Kleiner Tipp: Vor Einbruch der Dunkelheit feststellen, wo Kerzen und Streichhölzer sind / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, on peut passer la nuit dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais, avec des meubles originaux datant de plusieurs siècles, mais sans électricité. Petit conseil : déterminer avant la tombée de la nuit où se trouvent les bougies et les allumettes / © Photo : Georg Berg

Mieux que la réalité virtuelle

Au Ca Vegia, il n’est pas nécessaire de porter des lunettes VR pour s’immerger dans un autre monde. Les stimuli illusoires mettent en place un four à bois, un foyer et un chaudron en cuivre. Les provisions sont stockées dans une chambre froide au sous-sol et l’eau est disponible au bassin de pierre devant la maison. La porte d’entrée est fermée par un épais verrou en fer forgé. Le soir, la lumière est fournie par des bougies. Dans la cuisine, le salon et les quatre chambres à coucher se trouvent des meubles du 19e siècle. La petite salle de bain à l’étage est en bois et en pierre. Les seules nouveautés sont les toilettes et l’eau chaude pour la douche. Un luxe que l’on apprend vite à apprécier, car allumer les poêles et surveiller les bougies allumées sont un voyage dans le temps suffisant pour la première nuit à Ca Vegia.

In Cerentino kann man im aufwendig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia wohnen, mit jahrhundertealten Originalmöbeln, aber ohne Strom. Polenta wird über dem offenen Feuer zubereitet, Circolo della Rovana, Schweiz / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, on peut loger dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais, avec des meubles originaux vieux de plusieurs siècles, mais sans électricité. La polenta est préparée sur un feu ouvert, Circolo della Rovana, Suisse / © Photo : Georg Berg

Cuisiner avec des produits locaux

La gestion des stocks joue toujours un rôle important dans la gestion de la cuisine. Mais au lieu d’un réfrigérateur, Ca Vegia dispose d’un cabinet mural et d’une cave. La réfrigération en été est donc enfin possible et les achats doivent être choisis avec soin. Avant de monter dans le Val Rovana, nous faisons une halte à Cevio. Au Negozio Val Maggia, on ne peut acheter que des produits locaux. Du fromage de Bosco Gurin, du salami sauvage du chasseur de Cevio, des figues et des tomates des jardins des environs, du pain de la boulangerie du village ainsi que du vin et de la bière de la vallée Maggia. Je choisis la farine de polenta du Tessin comme composant rassasiant des repas à venir, préparés dans un chaudron en cuivre.

Im Negozio Val Maggia in Cevio kann man sich vor der Weiterfahrt hoch ins Ca Vagia mit lokalen Lebensmitteln eindecken / © Foto: Georg Berg
Au Negozio Val Maggia à Cevio, on peut s’approvisionner en denrées alimentaires locales avant de poursuivre la route vers le haut de Ca Vagia / © Photo : Georg Berg
Auch im Ca Vegia gibt es eine Vorratskammer für die Gäste / © Foto: Georg Berg
Au Ca Vegia aussi, il y a un garde-manger pour les clients / © photo : Georg Berg
Auch der Espresso braucht Zeit, denn zuerst muss Feuer gemacht werden / © Foto: Georg Berg
Même l’espresso prend du temps, car il faut d’abord faire du feu / © photo : Georg Berg

Adagio pour l’espresso – tout prend du temps

Au Ca Vegia, on apprend vite à se concentrer sur les choses fondamentales. Avant d’entamer son petit voyage dans le temps, Svetlana Betroggi, qui parle aussi allemand, donne toujours une introduction à ses hôtes. Après la visite animée de toutes les pièces et un petit apéritif, nous nous retrouvons soudain seuls dans la grande et vieille maison. La digital detox s’installe sans que l’on s’en rende compte. Ici, au lieu de simplement appuyer sur un interrupteur, il faut toujours avoir une boîte d’allumettes sur soi. Il est conseillé d’équiper les chandeliers à la lumière du jour et d’aller chercher un pichet d’eau fraîche à l’extérieur. Où puis-je rafraîchir mes boissons et combien de temps me faut-il pour allumer un petit feu afin de préparer l’espresso du matin ? Cela semble fastidieux, mais c’est merveilleusement reposant. J’ai constamment envie de courir vers le large balcon à la tête de la maison et de profiter de la vue magnifique sur la vallée et du silence.

In Cerentino kann man in dem aufwendig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia wohnen, das mit jahrhundertealten Originalmöbeln ausgestattet ist, aber keinen Strom hat. Circolo della Rovana, Schweiz / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, il est possible de séjourner dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais et dotée de meubles originaux datant de plusieurs siècles, mais sans électricité. Circolo della Rovana, Suisse / © Photo : Georg Berg
In Cerentino kann man im aufwendig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia wohnen, mit jahrhundertealten Originalmöbeln, aber ohne Strom. Polenta wird über dem offenen Feuer zubereitet, Circolo della Rovana, Schweiz / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, il est possible de séjourner dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais, équipée de meubles originaux datant de plusieurs siècles, mais sans électricité. La polenta est préparée sur le feu ouvert, Circolo della Rovana, Suisse / © Photo : Georg Berg

J’inspecte les ustensiles de cuisine et me familiarise avec la chaîne en fer qui permet de suspendre le chaudron en cuivre au-dessus du feu. Des gants épais et une très longue spatule en bois pour remuer sont à disposition. Les principales épices sont rangées dans le placard et il y a aussi de l’huile d’olive. Dans le jardin, je trouve du thym et de la menthe. Rien ne devrait s’opposer à la préparation de la polenta. Le bois de chauffage se trouve directement à l’entrée, dans le long couloir de la maison. Je porte des allumettes sur moi depuis qu’une fois la bougie s’est éteinte dans la cave à provisions et que j’ai dû retrouver le salon dans l’obscurité totale. La cuisson sur le feu ouvert fonctionne étonnamment bien. Pour garder la casserole au chaud, je la pose plus tard à proximité des braises. Avec les achats effectués dans le petit magasin de la vallée, je dresse une table de fête. La lumière des nombreuses bougies contribue à la belle atmosphère.

In Cerentino können Besucher, in dem aufwändig renovierten historischen Patrizierhaus Cà Vegia mit jahrhundertealter Originaleinrichtung aber ohne Elektrizität wohnen. Lokale Lebensmittel unterstreichen die Autentizität / © Foto: Georg Berg
À Cerentino, les visiteurs peuvent séjourner dans la maison patricienne historique Cà Vegia, rénovée à grands frais et dotée d’un mobilier original vieux de plusieurs siècles, mais sans électricité. Les aliments locaux soulignent l’authenticité. / © Photo : Georg Berg

La nuit, seules les étoiles scintillent ici et l’air est froid et clair. Le matin, on est réveillé par le chant des oiseaux. Plusieurs sentiers de randonnée partent directement de Cerentino. C’est une merveilleuse expérience de voyage, où le fait de ne pas avoir d’électricité est un véritable atout. Après un petit-déjeuner tranquille, nous poussons la lourde barre de fer devant la porte d’entrée et partons pour Bosco Gurin, l’un des plus beaux villages alpins du Tessin.

Möbel aus dem 19. Jahrhundert und jede Menge Vogelgezwitscher am Morgen / © Foto: Georg Berg
Des meubles du 19e siècle et beaucoup de chants d’oiseaux le matin / © Photo : Georg Berg

Le village Walser de Bosco Gurin

Bosco Gurin est niché dans un paysage alpin pittoresque à 1 500 mètres d’altitude. C’est le plus haut village de Suisse italienne habité toute l’année. Bosco Gurin est un îlot linguistique allemand au cœur du Tessin, car ses habitants sont les descendants des Walser, qui ont quitté le Valais il y a plus de 700 ans. Ils ont conservé ici l’ancien dialecte alémanique, le Guryner Ditsch. Dans l’une des plus anciennes maisons du village, datant de 1386, le musée Walser de Gurin présente les ustensiles typiques qui, il y a des siècles, ne pouvaient manquer dans aucun ménage.

Bosco Gurin auf 1.500 Meter Höhe. Mit der Sesselbahn Ritzberg geht es auf 2.000 Meter Höhe. Wanderwege führen hinunter ins Dorf / © Foto: Georg Berg
Bosco Gurin à 1.500 mètres d’altitude. Le télésiège de Ritzberg permet de monter à 2.000 mètres d’altitude. Des sentiers de randonnée descendent vers le village / © Photo : Georg Berg

Conseils de voyage

Hébergement Ca Vegia (saisir Ca Vegia dans la recherche)
Le musée Walser à Bosco Gurin
Bosco Gurin, randonnée et ski

Hier klicken, um den Inhalt von Google Maps anzuzeigen.
Erfahre mehr in der Datenschutzerklärung von Google Maps.

Publication imprimée

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le voyage de recherche a été soutenu sur place par la Fédération suisse du tourisme.

Reise Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand : https://tellerrandstories.de/tessin-digital-detox
UkrainianFrenchItalianSpanishJapaneseDutchPolishHungarianBulgarianTurkishIcelandic