Douchanbé, capitale du Tadjikistan

Douchanbé a une longue tradition de commerce. Le nom de cette ville située sur la légendaire route de la soie signifie marché du lundi.

Depuis des millénaires, la route terrestre vers la Chine a fasciné les commerçants, les pèlerins, les aventuriers ou les hippies. Au cours de ses campagnes, Alexandre le Grand est allé jusqu’à des régions qui s’appellent aujourd’hui Tadjikistan et Pakistan, et Marco Polo a réussi à atteindre la Chine pour le compte de Venise, où il est resté plusieurs années et où le petit-fils de Gengis Khan l’a temporairement nommé préfet. Aujourd’hui, la République populaire de Chine développe la Route de la Soie sous le titre One Belt, One Road en tant qu’énorme projet d’infrastructure.

Monumentales Denkmal für Ismail Somoni in der tadschikischen Hauptstadt Duschanbe. Auch der Somoni, die Währung Tadschikistans, ist nach dem Feldherrn benannt / © Foto: Georg Berg
Monument à Ismail Somoni dans la capitale tadjike Douchanbé. Le somoni, la monnaie du Tadjikistan, porte également le nom du général / © Photo : Georg Berg

A Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, une statue monumentale représente le général Ismoil Somoni, qui a également donné son nom à la monnaie du pays. Mais le culte de la personnalité est depuis longtemps entré dans les mœurs. Des photos grand format du président Emomalij Rahmon sont accrochées dans tout le Tadjikistan. Dans la capitale tadjike, Douchanbé, la fierté nationale se manifeste par de magnifiques bâtiments et des sculptures de héros nationaux connus. Malgré la quête d’identité, le style soviétique avec une tendance au gigantisme est indéniable dans l’architecture monumentale. Le drapeau national surdimensionné, orné d’une couronne dorée et d’étoiles, semble flotter au ralenti sur le plus haut mât de drapeau (165 mètres) du monde.

Eine goldene Krone und Sterne verzieren die Flagge Tadschikistans, die in Duschanbe an einem 165 Meter hohen Fahnenmast weht / © Foto: Georg Berg
Une couronne dorée et des étoiles ornent le drapeau du Tadjikistan, qui flotte à Douchanbé sur un mât de 165 mètres de haut / © Photo : Georg Berg

Le souffle rafraîchissant des fontaines fait du parc situé au centre de la ville une destination très appréciée. Ici, la chaleur de l’été est bien supportée. La vue étendue sur les bâtiments publics change de l’agitation des rues commerçantes de la ville.

Das tadschikische Nationalmuseum liegt in Duschanbe an einem künstlich angelegten See / © Foto: Georg Berg
Le musée national du Tadjikistan se trouve à Douchanbé, au bord d’un lac artificiel / © Photo : Georg Berg
Die goldene Kuppel, zahlreiche Säulen und die prominente Perspektive sprechen eine eindeutige Sprache: Das kann nur der Präsidentenpalast sein / © Foto: Georg Berg
La coupole dorée, les nombreuses colonnes et la perspective proéminente parlent un langage clair : ce ne peut être que le palais présidentiel / © photo : Georg Berg
Die 2012 eröffneten Nationalbibliothek ist die größte Bibliothek Zentralasiens. Auf neun Etagen soll in den Regalen noch Platz für viel mehr Bücher sein / © Foto: Georg Berg
La bibliothèque nationale, inaugurée en 2012, est la plus grande bibliothèque d’Asie centrale. Sur neuf étages, il devrait y avoir de la place sur les étagères pour beaucoup d’autres livres / © photo : Georg Berg
Entlang der ehemaligen Seidenstraße werden noch immer auf allen Märkten feine Textilien angeboten / © Foto: Georg Berg
Le long de l’ancienne route de la soie, tous les marchés proposent encore des textiles fins / © photo : Georg Berg
Große Mengen getrockneter Früchte, Nüsse und natürlich Gewürze werden in der modernen Markthalle von Duschanbe angeboten. Die heutige Hauptstadt Tadschikistans war noch ein kleines Dorf, als der Handel an der Seidenstraße begannt / © Foto: Georg Berg
De grandes quantités de fruits secs, de noix et bien sûr d’épices sont proposées dans le marché couvert moderne de Douchanbé. L’actuelle capitale du Tadjikistan n’était encore qu’un petit village lorsque le commerce sur la Route de la Soie a commencé / © photo : Georg Berg
In der dünn besiedelten Gebirgslandschaft entlang der chinesischen Grenze erstreckt sich ein hunderte Kilometer langer Stacheldrahtzaun / © Foto: Georg Berg
Dans le paysage montagneux peu peuplé le long de la frontière chinoise s’étend une clôture de barbelés de plusieurs centaines de kilomètres / © photo : Georg Berg

Les Chinois devaient avant tout se défendre contre les peuples nomades hostiles venus du nord. Même la grande muraille de Chine n’offrait pas une protection à 100 % contre les hordes de Huns. Les meilleurs chevaux de l’actuel Kirghizstan étaient nécessaires de toute urgence et échangés contre de la soie.

Jurten der kirgisischen Nomaden am tadschikischen Karakul-See, der mit seiner dunklen Farbe einen schönen Kontrast zu den schneebedeckten Gipfeln bildet / © Foto: Georg Berg
Yourtes des nomades kirghizes au bord du lac tadjik Karakul, dont la couleur sombre contraste avec les sommets enneigés / © Photo : Georg Berg

Le troc entre voisins directs était monnaie courante. Aucun des marchands n’avait une idée de l’ensemble de la Route de la Soie, car chacun n’en connaissait qu’une partie. La Route de la Soie doit sans doute être comprise comme un corridor avec différents chemins utilisés côte à côte plutôt que comme un itinéraire pouvant être déterminé avec précision.

Auf der Hochebene zwischen denen beiden Gebirgen Pamir und Tian Shan grasen kirgisische Pferde vor einer verlassenen sowjetischen Radarstation / © Foto: Georg Berg
Sur le plateau entre les deux montagnes Pamir et Tian Shan, des chevaux kirghizes paissent devant une station radar soviétique abandonnée / © Photo : Georg Berg

Reportage : Inoubliable au Pic LénineReportage
: Étape Pamir de la Route de la SoieReportage de fond
: Special Adventures sur la Route de la Soie

International


Calendrier

Commander directement chez Amazon (*)
En route sur les traces de Marco Polo

La route de la soie mène aux endroits les plus prometteurs du monde. Sur ce que l’on appelle la Pamir Highway, l’ancienne route commerciale de Haute-Asie traverse les montagnes du Pamir, où l’on trouve les plus hautes montagnes du monde, en plus de l’Himalaya, du Karakorum et de l’Hindu Kush. Lors de son voyage en Chine, Marco Polo avait déjà emprunté certaines des routes qui traversent encore aujourd’hui le toit du monde.

FormatPrixISBN
Table A5A4A3A2A2



premium



18,99 €19
,99 €39
,99

€59

,99


€99






,



99 €
978-3-674-02313-1
978-3-674-02310-0
978-3-674-02311-7
978-3-674-02312-4
978-3-674-02314-8
Douchanbé

Située sur la Route de la Soie, la ville de Douchanbé est aujourd’hui encore un important centre commercial, comme au Moyen-Âge. En témoignent les nombreux bâtiments représentatifs et l’effervescence du marché couvert moderne. La quantité de produits frais et surtout la multitude d’épices orientales sont stupéfiantes. Avec ce calendrier, on profite toute une année de l’Orient en abondance.

FormatPrixISBN
A5 tableA4A3A2A2



premium



18,99 €19
,99 €29
,99

€49





,



99


€79


,99 €
978-3-674-02416-9
978-3-674-02413-8
978-3-674-02414-5
978-3-674-02415-2
978-3-674-02417-6

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Les frais d’hébergement en demi-pension ont été pris en charge par l’organisateur.

(*) Cet article contient des liens publicitaires (également appelés liens d’affiliation ou de commission) qui mènent à Amazon.fr.

Reise Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/tadschikistan-duschanbe