Pêche à la lance au clair de lune au Japon

Le soleil est en train de se coucher. Ikuya Yamamoto charge son bateau plat de mori, les lances traditionnelles à douze pointes, et de kabuse ami, de petits filets de pêche. Une glacière pour la prise de la nuit est également embarquée. C’est tout ce dont nous avons besoin avant de monter à bord du bateau pour une excursion nocturne d’un genre particulier sur le lac Hamana, dans la préfecture de Shizuoka.

Die Sonne geht gerade unter am Hamana See. Zeit, das Boot mit dem Fischerei-Werkzeug und der Kühlbox für den Fang von Fischen und Krebsen zu beladen / © Foto: Georg Berg
Le soleil est en train de se coucher sur le lac Hamana. Il est temps de charger le bateau avec les outils de pêche et la glacière pour la capture des poissons et des écrevisses / © Photo : Georg Berg

La journée a encore été très chaude et le vent de navigation est un rafraîchissement bienvenu. Nous sortons de la voie navigable, construite avec de nombreuses habitations à deux étages, pour nous rendre sur le lac ouvert. Le lac Hamana est relié à l’océan Pacifique depuis un tremblement de terre. La partie sud, peu profonde, se prête particulièrement bien à la pêche au javelot. Au loin, un énorme orage éclate, créant un spectacle parallèle.

Lichtspiele am Himmel. In der Ferne zieht ein gewaltiges Gewitter auf und sorgt für ein Parallel-Spektakel. Eigentlich soll man sich beim Speerfischen auf den Gewässergrund konzentrieren, aber die Lichtblitze am Himmel ziehen den Blick immer wieder auf sich / © Foto: Georg Berg
Jeux de lumière dans le ciel. Au loin, un violent orage éclate et crée un spectacle parallèle. En principe, lors de la pêche au javelot, il faut se concentrer sur le fond de l’eau, mais les éclairs de lumière dans le ciel attirent toujours le regard / © Foto : Georg Berg

La pêche au javelot – une expérience intense

La pêche à la lance fait partie des techniques les plus anciennes de chasse aux poissons et aux écrevisses. Elle est pratiquée dans de nombreux pays du monde. La pêche à la lance est considérée comme un mode de pêche très respectueux des ressources. Il n’y a pas de prises accidentelles ni de dégâts causés par les filets ou les lignes, car les poissons et les crabes sont ciblés individuellement par le pêcheur. Au lac Hamana, dans la préfecture de Shizuoka au Japon, la commune de Hamamatsu Takiya-Ryo propose la pêche au javelot de nuit. Une expérience intense, car la tombée de la nuit rend la pêche très concentrée.

Zwölf-Zacken, Balance und zwei scharfe Augen sind nötig, um beim Speerfischen auch Beute zu machen / © Foto: Georg Berg
Douze pointes, de l’équilibre et deux yeux aiguisés sont nécessaires pour capturer des proies lors de la pêche au javelot / © Photo : Georg Berg
Ikuya Yamamoto erklärt, wie man den Speer zu halten hat und dass der Speer mit großer Entschlossenheit geführt werden sollte. Der Vollmond schaut ihm dabei über die Schulter / © Foto: Georg Berg
Ikuya Yamamoto explique comment tenir la lance et que celle-ci doit être maniée avec une grande détermination. La pleine lune regarde par-dessus son épaule / © photo : Georg Berg

Il y a environ 800 espèces de poissons différentes dans le lac Hamana, nous dit Ikuya Yamamoto. Il s’est récemment mis à son compte et propose aux touristes des croisières nocturnes sur le lac de mi-mai à mi-septembre. La pêche à la lance est également pratiquée depuis plus de 100 ans sur le lac Hamana. Les Japonais appellent ce type de pêche “Takiya-Ryo”. Elle est dérivée du mot “Taku”, qui signifie “brûler”. Autrefois, les pêcheurs utilisaient des torches allumées pour pouvoir voir les poissons au bord de l’eau. Aujourd’hui encore, ce type de pêche est pratiqué dans les zones peu profondes de la partie sud du lac.

Auf dem Weg zu den südlichen Fanggründen des Lake Hamana fährt man auch an dem im Wasser stehenden Tor Bentenjima vorbei / © Foto: Georg Berg
En route vers les zones de pêche du sud du lac Hamana, on passe également devant la porte Bentenjima, qui se trouve dans l’eau / © Photo : Georg Berg

Les bateaux partent au coucher du soleil et utilisent de petits projecteurs installés sous la proue pour attraper les poissons et les crabes endormis avec des lances (Mori) et des petits cachers (Cabuse Ami). Depuis un tremblement de terre, le lac Hamana est relié à l’océan Pacifique, ce qui en fait un lac d’eau salée aux vagues calmes et peu profondes. Le lac est également connu pour l’anguille et les crevettes. Près de la rive, il est facile de voir le fond du lac et les écrevisses qui courent dans le sable clair et les poissons qui nagent posément. En tant que participant à cette pêche nocturne, on peut choisir d’emporter sa prise à la maison ou de combiner la partie active de la pêche avec un repas sur l’un des radeaux flottants.

Ikuya Yamamoto öffnet die Luke, in der die Beute gesammelt wird. Der Fang wird mit Hilfe von Aussparungen in den Holzbrettern vom Speer abgestreift und fällt in die Kammer im Bootsrumpf / © Foto: Georg Berg
Ikuya Yamamoto ouvre la trappe dans laquelle le butin est collecté. La prise est retirée de la lance à l’aide d’encoches dans les planches en bois et tombe dans le compartiment de la coque du bateau / © Photo : Georg Berg
Speer und Stütze in einem. Der Mori hilft auch dem Jäger die Balance auf dem Boot zu halten. Hier Reporterin Angela Berg gemeinsam mit Momoko Takii von TSJ / © Foto: Georg Berg
Lance et support à la fois. Le mori aide aussi le chasseur à garder l’équilibre sur le bateau. Ici la reporter Angela Berg avec Momoko Takii de TSJ / © photo : Georg Berg

Pas de proie facile – la pêche à la lance, une expérience de voyage transformatrice

Sachant pertinemment que chaque morceau de poisson ou de viande que l’on a préparé dans son propre fourneau a aussi été tué à un moment ou à un autre, la prise de la longue lance à douze pointes éveille aussi en moi des sentiments de malaise. Je me retrouve soudain au milieu de l’embarcation plate et branlante, heureusement toujours au bout de la chaîne alimentaire, mais avec le rôle actif d’une chasseuse. Cela demande du courage.

12 Zacken, zwei scharfe Augen und eine ruhige Hand. Das Boot ist in Bewegung, der Fisch oder Krebs ist es ebenfalls. Da heißt es antizipieren und sich mit Bedacht der Beute nähern / © Foto: Georg Berg
Douze pointes, deux yeux perçants et une main ferme. Le bateau est en mouvement, le poisson ou l’écrevisse l’est aussi. Il faut alors anticiper et s’approcher de la proie avec prudence / © Photo : Georg Berg

Comme il est plus facile de mettre un paquet de crevettes surgelées dans le panier ou de pointer une truite ou un filet de sébaste chez le poissonnier. Mais ce que j’attrape maintenant, nous le mangeons tout de suite. Pas de transport, pas d’emballage, pas de surproduction dans le sens de prises accessoires indésirables. Une expérience vraiment transformatrice, dont l’effet est garanti pour les futurs achats chez mon poissonnier.

Fische können auch mit einem Kescher gefangen werden / © Foto: Georg Berg
Les poissons peuvent aussi être pêchés à l’épuisette / © Photo : Georg Berg

Dîner au clair de lune sur un radeau

Ils sont à la fois amuseurs, chasseurs et cuisiniers. Les pêcheurs de Takiya-Ryo ne doivent pas seulement être rompus au maniement de la lance et à la recherche de lieux de pêche appropriés. Ils sont également habiles et rapides pour nettoyer et préparer les animaux. Près de deux heures de pêche à la lance sont passées en un clin d’œil. Nous mettons le cap sur un snack de poisson flottant.

Schwimmende Kochstation: Hier wird von den Speerfischern der Catch of the Night fangfrisch zubereitet / © Foto: Georg Berg
Station de cuisson flottante : c’est ici que les pêcheurs de lances préparent le Catch of the Night, fraîchement pêché / © Photo : Georg Berg
Fischer, Koch und Entertainer. Mit simpelstem Equipment begibt sich Ikuya Yamamoto an die Zubereitung des Fangs. Geschickt werden die Fische geputzt und die Krebse kommen in den Kochtopf. Gäste stellen neugierig Fragen und werden mit einem kühlen Getränk versorgt / © Foto: Georg Berg
Pêcheur, cuisinier et animateur. Ikuya Yamamoto prépare les prises avec un équipement très simple. Les poissons sont habilement nettoyés et les écrevisses sont mises dans la casserole. Les invités posent des questions avec curiosité et se voient offrir une boisson fraîche / © Photo : Georg Berg

Sur le radeau voisin, le dîner de poisson bat déjà son plein. Le maître d’équipage de chaque radeau “Takiya-tei” prépare les fruits de mer en tempura, en soupe miso ou sur le gril. Il n’y a pas d’expérience plus fraîche et plus directe de cet ancien mode de pêche traditionnel et de sa préparation.

Gut gelaunte Gesellschaft auf dem Floß. Das Speerfischen bei Nacht wird gewöhnlich von Gruppen gebucht / © Foto: Georg Berg
Compagnie de bonne humeur sur le radeau. La pêche à la lance de nuit est généralement réservée par des groupes / © Photo : Georg Berg
Miso-Suppe mit frischer Einlage. Der selbst gefischte Krebs wird zu einem sehr nachhaltigen kulinarischen Erlebnis / © Foto: Georg Berg
Soupe miso avec une garniture fraîche. L’écrevisse que l’on pêche soi-même devient une expérience culinaire très durable / © photo : Georg Berg

La tradition se heurte à la modernité : Shinkansen rapide sur le lac

Lors de la pêche à la lance sur le lac Hamana, l’obscurité est la meilleure alliée de cette tradition ancestrale de la pêche. Elle se pose gracieusement sur le paysage et fait presque oublier les maisons et les voies de circulation. Lorsque nous repartons en trombe sur l’eau après une chasse réussie, il semble que nous nous déplacions au moins aussi vite qu’un Shinkansen, le garant de la mobilité du Japon, admiré dans le monde entier. Alors que le bateau d’Ikuya Yamamoto passe sous le pont-levis, l’un de ces trains rapides passe au-dessus de nous. Un tracé pour le Schinkansen ainsi que la route nationale 1 traversent imperturbablement le beau paysage. Tradition et modernité se rencontrent ici, comme dans de nombreux domaines au Japon.

Zimmer mit Blick auf eine Wasserstraße am Lake Hamana. Für das kulinarische Erlebnis “Speerfischen bei Nacht” empfiehlt es sich, eine Übernachtung direkt am Hamana See zu buchen / © Foto: Georg Berg
Chambre avec vue sur une voie navigable au lac Hamana. Pour l’expérience culinaire “Pêche à la lance de nuit”, il est recommandé de réserver une nuitée directement au bord du lac Hamana / © Photo : Georg Berg

Maison au bord du lac – Nuitée dans un ryokan

Nous passons la nuit dans un ryokan traditionnel situé directement au bord du lac et disposant de son propre embarcadère. La chambre à coucher est tapissée de tatamis. Les fenêtres sont orientées vers le quai. De légères vagues s’écrasent sur les bateaux. Après plusieurs heures sur l’eau, on a encore la sensation de l’eau et des vagues, même sur le futon. Et comment pourrait-il en être autrement ? Après une soirée sur le lac avec une aventure alimentaire très particulière, le lendemain matin, on prend un petit déjeuner japonais traditionnel avec de la soupe miso et beaucoup de poisson.

Typisch japanisches Frühstück mit Fisch, Algen und Miso-Suppe / © Foto: Georg Berg
Petit déjeuner typiquement japonais avec du poisson, des algues et de la soupe miso / © Photo : Georg Berg

Comment réserver la pêche au harpon ?

Une excursion avec l’un des bateaux sur le lac Hamana dure environ deux heures pour la pêche à la lance seule(Takiya-ryo) et trois bonnes heures si on la réserve avec un dîner sur le radeau(Takiya-tei). Takiya-tei signifie un programme suivi d’une préparation sur l’un des radeaux. Le repas est servi sur une table plate avec des sièges à même le sol. Si le programme parle de Takiya-Base, le radeau est équipé de tables et de chaises de style occidental.

Plus d’informations et possibilités de réservation :
Pêche à la lance sur le lac Hamana

Une nuit passée directement au bord du lac Hamana fait de l’expérience de Takiya-Ryo une expérience complète.
Nuit sur le front de mer, à l’Inn Oyado “Inoue”.

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le voyage de recherche dans la préfecture a été en partie soutenu par le tourisme de Shizuoka.

Food Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/speerfischen-bei-mondschein-in-japan