Papouasie-Nouvelle-Guinée : l’anecdote cannibale controversée de Biden

Une déclaration du président américain Joe Biden a suscité l’indignation en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Biden a raconté une anecdote sur son oncle qui aurait été mangé par des cannibales pendant la Seconde Guerre mondiale. Lors d’un meeting électoral en Pennsylvanie, il a déclaré : « Il a été abattu au-dessus de la Nouvelle-Guinée et on n’a jamais retrouvé son corps parce qu’il y avait vraiment beaucoup de cannibales dans cette partie de la Nouvelle-Guinée ». Mais cette histoire s’est avérée être une légende peu de temps après.

James Marape, le chef du gouvernement de l’État du Pacifique, a immédiatement rejeté l’anecdote de l’oncle dévoré. En réalité, l’oncle de Biden, Ambrose Finnegan, s’est écrasé en avion en 1944 dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Depuis, aucune trace de l’avion et des membres de l’équipage n’a été retrouvée.

Une étincelle de vérité dans le cliché ?

Simon Tewson bei der Kontaktaufnahme mit den Bewohnern der Insel Panasia / © Foto: Georg Berg
Simon Tewson lors de la prise de contact avec les habitants de l’île de Panasia / © Photo : Georg Berg

Cette escarmouche diplomatique ne signifie toutefois pas que le cliché est faux et que le cannibalisme n’existe plus du tout en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Lors de mon voyage en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2019, notre guide Simon Tewson m’a raconté une histoire incroyable. Il parlait du cannibalisme dans la langue locale avec un interlocuteur et lui a dit que cela devait être terminé depuis longtemps. Son interlocuteur lui a confirmé qu’il n’avait pas mangé d’homme depuis plus de 30 ans. Pardon ?

Am Fuß der Kaverne mischt sich Meerwasser mit frischem Regenwasser, das als Trinkwasser in einem Behälter gesammelt wird / © Foto: Georg Berg
Au pied de la caverne, l’eau de mer se mélange à l’eau de pluie fraîche, qui est recueillie dans un réservoir comme eau potable / © Photo : Georg Berg

Il m’a raconté cette histoire sur l’île de Panasia, où ne vivent que quelques familles. L’eau potable y est collectée dans des cavernes souterraines et les fruits et légumes sont rares. Chaque année, la nourriture ne suffit pas pour tout le monde. Il n’y a pas si longtemps, de telles conditions de vie ont conduit à des raids sur les îles voisines. La croyance qu’en mangeant les ennemis tués, on pouvait s’approprier leurs forces était largement répandue.

Sur les traces des derniers cannibales

Auf der unbewohnten Insel Pana Wara Wara sind Wege mit Palmwedeln gedeckt / © Foto: Georg Berg
Sur l’île inhabitée de Pana Vara Vara, les chemins sont recouverts de feuilles de palmier / © Photo : Georg Berg

Nous avons été invités à nous rendre ensemble sur l’île voisine inhabitée de Pana Vara Vara, où se trouvent encore les vestiges d’un lieu de culte. À travers une jungle dense, un chemin recouvert de feuilles de palmier menait à une grotte dans laquelle nous avons trouvé des casseroles et un grand nombre d’ossements humains.

Kannibalenhöhle auf Pana Wara Wara. Der einheimische John führt uns durch steinige Gemüsefelder zu einer unscheinbaren Höhle / © Foto: Georg Berg
Grotte cannibale sur Pana Wara Wara. John, un habitant de la région, nous conduit à travers des champs de légumes rocailleux jusqu’à une grotte insignifiante / © Photo : Georg Berg
In einer Höhle von Kannibalen zurückgelassene Schädel auf der zu Papua Neuguinea gehörenden Insel Pana Vara Vara / © Foto: Georg Berg
Crânes abandonnés dans une grotte par des cannibales sur l’île de Pana Vara Vara, appartenant à la Papouasie-Nouvelle-Guinée / © Photo : Georg Berg

Pour en savoir plus sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée:
Article détaillé sur des rencontres en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le reportage sur l’épave d’un avion au plus profond de la jungle évoque la Seconde Guerre mondiale et l’abattage du général japonais Yamamoto, qui avait planifié l’attaque de Pearl Harbour. Bougainville : l’émergence d’une nation. En 2019, la population de l’ancienne colonie allemande de Bougainville a voté à une majorité de 98 % pour l’indépendance de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les frais du voyage en bateau n’ont pas été facturés à la rédaction

Attendez une minute ! Photos sur Tellerrand-Stories

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s'abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Cet article contient des liens publicitaires (également appelés liens d'affiliation ou liens de commission) qui mènent à des intermédiaires de biens ou de services.

Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/papua-neuguinea-bidens-umstrittene-kannibalen-anekdote