Le Haut-Palatinat et sa culture du Zoigl

S’il y a bien quelque chose de typiquement régional en dehors du paysage vallonné et verdoyant du Haut-Palatinat, c’est le Zoigl. Thomas Kellermann, grand chef cuisinier du château de Wernberg, près de Weiden, nous avait vivement conseillé de visiter un restaurant Zoigl lors de notre séjour à l’hôtel Burg Wernberg, aujourd’hui fermé. À l’époque, il vivait depuis dix ans dans le Haut-Palatinat et avait lui-même souvent visité le Zoigl, rêvant parfois d’avoir son propre Biergarten. Ce que les habitants du Haut-Palatinat et les connaisseurs de la région prononcent si naturellement semble à un étranger comme les villages de Bohème (qui ne sont pas très loin ici). Le Zoigl ? Un restaurant Zoigl ?

Zoigl est une bière de basse fermentation, brassée claire ou foncée. Elle est originaire du nord du Haut-Palatinat et est brassée en commun par des particuliers.

Hier wird frisches Zoigl-Bier in den Garten des alten Pfarrhofs gebracht
Ici, on apporte de la bière fraîche de Zoigl dans le jardin de l’ancien presbytère / © Photo : Georg Berg

Eh bien, la curiosité, le calendrier Zoigl et le hasard nous conduisent dans l’ancien presbytère d’Altenstadt an der Waldnaab, chez Anni et Rudi Loistl. Là, les hôtes et les tenanciers nous apprennent beaucoup de choses sur la tradition brassicole vieille de plus de 600 ans et, en un rien de temps, le Zoigl nous vient tout naturellement aux lèvres.

Der Zoigl-Stern soll älter sein, als der Davidstern. Als Handwerkszeichen der Bierbrauer zeigt er an, wo es gerade frisch gebrautes Bier gibt
On dit que l’étoile du Zoigl est plus ancienne que l’étoile de David. En tant que symbole de l’artisanat des brasseurs de bière, elle indique où trouver de la bière fraîchement brassée / © Photo : Georg Berg

Une étoile comme indicateur de bière

Lorsque c’est le tour du débit de boissons privé pour une semaine, l’étoile Zoigl en bois à six branches se balance à la barre du pignon de la maison ou au-dessus de la porte d’entrée. Elle ressemble à l’étoile de David, est l’ancien symbole artisanal des brasseurs et symbolise les trois éléments impliqués, le feu, l’eau et l’air, ainsi que les ingrédients connus depuis le Moyen-Âge, à savoir l’eau, le malt et le houblon. La levure en tant qu’additif de brassage faisait encore défaut à l’époque. Depuis des siècles, l’étoile indique le chemin vers la bière. L’aiguille est devenue en dialecte le Zeigel et plus tard le Zoigl.

Vor allem beim Zoigl-Bier kommt man mit den Oberpfälzern schnell in Kontakt. Zufallsbekanntschaft Josef ist mit dem Fahrrad da und kennt Historisches und Lustiges rund um die Zoigl-Kultur in der nördlichen Oberpfalz
C’est surtout avec la bière Zoigl que l’on entre rapidement en contact avec les habitants du Haut-Palatinat. Josef, une connaissance de hasard, est venu à vélo et connaît des choses historiques et amusantes sur la culture du Zoigl dans le nord du Haut-Palatinat / © Foto : Georg Berg

La bière gouleyante Zoiglbier est une bière traditionnelle de basse fermentation, non filtrée, produite dans le nord du Haut-Palatinat. Windischeschenbach, qui compte environ 5 700 habitants, est considérée comme le centre de la Zoigl. Depuis 1455, le droit de brassage y est garanti, ancré à la maison et au terrain et inscrit au registre foncier. Le prince accordait autrefois le droit de brassage à certains citoyens. Ce droit remonte à une époque où l’eau potable était souvent polluée et où il était plus bénéfique pour la santé de boire de la bière. Aujourd’hui encore, certains brasseurs privés de la région exploitent une brasserie communale. Pour l’utilisation et surtout la préservation de cette particularité culturelle, ils paient une taxe de chaudière en guise de cotisation. Mais sur les 38 détenteurs de parts, seuls dix brassent encore activement. Un an à l’avance, les restaurateurs décident d’un commun accord qui peut ouvrir et à quel week-end. C’est ainsi que naît le calendrier Zoigl, que l’on trouve souvent sur Internet et aussi sous forme d’application.

Les clients viennent de Nuremberg et de Ratisbonne.

Bodenständige Kultur. Herzhafte Küche und süffiges Bier im Garten des alten Pfarrhofs in Altenstadt
La culture du terroir. Cuisine savoureuse et bière gouleyante dans le jardin du vieux presbytère d’Altenstadt / © Photo : Georg Berg

Rudi Loistl brasse sa bière selon sa propre recette. Depuis 30 ans, il est brasseur amateur de bière. Depuis 2005, il sert sa bière dans l’ancien presbytère. Il n’y a qu’au bureau des impôts qu’il a travaillé encore plus longtemps – 46 ans en tout. Mais c’est désormais terminé et il peut consacrer toute son énergie à l’art du brassage et à l’ancienne propriété. Rien que la charpente du toit, souligne-t-il dans l’entretien, date de 1733, “60 ans avant la Révolution française”.

Rudi Loistl von Beruf Finanzbeamter und mit Leidenschaft Bierbrauer. Den alten Pfarrhof in Altenstadt hat er gemeinsam mit seiner Frau Anni, die für die deftige Hausmannskost zum Bier sorgt, zu einer zünftigen Zoigl-Wirtschaft umgebaut
Rudi Loistl, fonctionnaire des finances de profession, est un brasseur de bière passionné. Il a transformé l’ancien presbytère d’Altenstadt en un bar à zoïgles typique avec sa femme Anni, qui veille à ce que la bière soit accompagnée de plats maison consistants / © Photo : Georg Berg

Une visite dans la Braugasse 1 – Où d’autre !

Dem Kommunbrauhaus in Windischeschenbach sieht man seine Geheimnisse von außen nicht an
De l’extérieur, la Kommunbrauhaus de Windischeschenbach ne laisse pas transparaître ses secrets./ © Photo : Georg Berg

Existe-t-il une meilleure adresse pour une brasserie ? Il y a 38 brasseurs de bière enregistrés à Windischeschenbach. Parmi eux, dix sont actuellement encore actifs. Ils s’inscrivent dans le livre de brassage. Ceux qui y figurent ont le droit d’utiliser la brasserie communale. Chaque brasseur apporte lui-même le malt produit à partir d’orge, soit environ 500 kg. Il est concassé dans la brasserie. Pour son malt de brasserie, Rudi Loistl mise sur son propre mélange de malt de Pilsen, aux notes plutôt âpres, et de malt de Munich, au goût plus doux.

Il ne manque plus que l’eau de source fraîche. Le malt égrugé est mélangé à de l’eau dans la cuve de brassage et, en le chauffant, les substances du malt qui seront ensuite fermentées en bière se dissolvent. Windisch-Eschenbach dispose d’une eau potable douce et peu calcaire. Rudi Loistl en est convaincu, c’est ce qui donne à la bière son bon goût.

Mit Rudi Loistl zwischen Maischebottich und dem Sudkessel des Kommunbrauhauses in Windischeschenbach
Avec Rudi Loistl entre la cuve de brassage et la chaudière de brassage de la Kommunbrauhaus à Windischeschenbach / © Photo : Georg Berg

Au bout d’un certain temps, le moût est débarrassé des éléments solides et acheminé vers la cuve de brassage. Deux mètres cubes de bois assurent huit heures de combustion. Et le houblon de Holedau, qui est ajouté ici, assure l’amertume nécessaire. La température d’ébullition de ce qui s’appelle désormais le moût est de 80 degrés.

Leider leer bei unserem Besuch im Kommunbrauhaus. Das kupferne „Schiff“, in dem die Bierwürze eine Nacht lang abkühlen kann, bevor sie zur Gärung in die Braukeller der Privatbrauer transportiert wird
Malheureusement vide lors de notre visite à la Kommunbrauhaus. Le “bateau” en cuivre dans lequel le moût de bière peut refroidir pendant une nuit avant d’être transporté dans les caves de brassage des brasseurs privés pour y être fermenté / © Photo : Georg Berg

Le bateau réfrigéré en cuivre, situé sous le toit rénové à grands frais de la Kommunbrauhaus, est particulièrement impressionnant. Jusqu’à 4.000 litres peuvent être acheminés dans le bateau frigorifique. Rudi Loistl, qui nous fait visiter la brasserie pendant la phase sèche entre les brassins : “Jusque-là, ce n’est rien de plus qu’un thé de houblon chaud qui doit évacuer la vapeur”. Le moût refroidit pendant la nuit et il vient le chercher le lendemain dans son propre camion-citerne. Chaque brasseur a sa propre cave à bière. C’est dans celle-ci que le thé de houblon se transforme en bière après l’ajout de levure. La durée et la température de la fermentation sont les variables d’ajustement de chaque citoyen brasseur. C’est grâce à elles que les bières Zoigl se distinguent par leur goût.

In Wernberg-Köblitz erinnert nur noch ein Umspann-Haus an das ehemalige Kommunbrauhaus, das an dieser Stelle einem Brand zum Opfer fiel
A Wernberg-Köblitz, seule une maison de transformation rappelle l’ancienne brasserie communale, qui a été victime d’un incendie à cet endroit / © Photo : Georg Berg

Quelle que soit l’occasion qui vous amène dans le Haut-Palatinat, que ce soit pour une randonnée le long de la pittoresque Waldnaab ou en tant que cycliste sur la piste cyclable Paneuropa, ou encore en tant que touriste urbain de Ratisbonne ou d’Amberg, cette ancienne tradition brassicole, maintenue depuis des siècles par les habitants du Haut-Palatinat, est un trésor culturel tout à fait particulier qui vaut absolument la peine d’être visité.

Sternebier – echter Zoigl vom Kommunbrauer
Sternebier – un véritable Zoigl du brasseur communal / © Photo : Georg Berg

Entre-temps, il existe aussi dans le monde virtuel des aiguilles qui indiquent le chemin vers la bière. L’application Zoigl ou le calendrier Zoigl indiquent aux amateurs de bière les heures d’ouverture des tavernes Zoigl. Là aussi, il existe un système d’étoiles, jusqu’à cinq étoiles. Les critères pour obtenir de nombreuses étoiles sont d’une part que le brassin de bière provienne du brasseur communal, qu’il y ait une propre fermentation maison, qu’il y ait une ouverture au maximum toutes les trois semaines et qu’il n’y ait que des casse-croûte typiques du zoigl. Le logo “Echter Zoigl vom Kommunbrauer” est une autre indication pour les visiteurs.

Relais & Chateaux Hotel Burg Wernberg - Mittelalterliches Flair und hohe Küchenkunst
Ambiance médiévale au château de Wernberg / © Photo : Georg Berg

Le château de Wernberg a été conçu au Moyen-Âge comme un château de travail, car après le droit de convoyage, les commerçants devaient payer des taxes à cet important nœud de communication pour voyager en toute sécurité. C’est presque à la même époque qu’est apparu le droit de brasserie, toujours en vigueur dans la tradition du Zoigl.

Le reportage réalisé dans la brasserie communale de Falkenberg, classée monument historique, donne un véritable aperçu du processus de brassage traditionnel, car on y travaille encore dans des chaudières ouvertes.

International

Publication imprimée

Calendrier

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Reise Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/oberpfalz-zoigl-kultur