Le nord de l’Australie

Éviter les sentiers battus est le meilleur conseil pour un voyage en Australie riche en expériences. Le continent est trop vaste pour qu’un circuit – commençant à Sydney ou Melbourne – permette de le découvrir vraiment. Alors pourquoi ne pas se limiter au nord, qui est en outre accessible par un voyage plus court ? Le Territoire du Nord, peu peuplé, est presque quatre fois plus grand que l’Allemagne, mais ne compte qu’un quart de million d’habitants, dont la moitié vit dans la ville portuaire de Darwin. Il y règne un climat tropical et, au lieu des saisons, il n’y a que la saison des pluies et la saison sèche. Cette dernière (de mai à septembre) coïncide avec l’été européen et est définitivement la meilleure période pour voyager.

Darwin, die Hauptstadt des Northern Territory ist nach einem Zwischenstopp in Singapur von Deutschland aus schneller zu erreichen als Sydney oder Melbourne / © Foto: Georg Berg
Darwin, la capitale du Territoire du Nord, est plus rapidement accessible depuis l’Allemagne que Sydney ou Melbourne après une escale à Singapour / © Foto : Georg Berg
Der Empfang „down under“ ist erfrischend direkt. Schnell hat man sich an den Linksverkehr die australischen Verkehrsschilder und die riesigen Dimensionen gewöhnt / © Foto: Georg Berg
L’accueil « down under » est direct et rafraîchissant. On s’habitue vite à la circulation à gauche, aux panneaux de signalisation australiens et aux dimensions gigantesques / © Photo : Georg Berg

La ville qui porte le nom du naturaliste Charles Darwin est aujourd’hui une métropole vivante au style de vie décontracté et aux offres culturelles intéressantes. Ici vivent des gens sympathiques aux coutumes étranges. Il faut absolument prévoir des excursions de plusieurs jours dans les parcs nationaux environnants de Kakadu et Litchfield. Le point fort du voyage peut être les peintures rupestres vieilles de 20 000 ans, témoins de la plus ancienne culture vécue au monde. Elles peuvent être visitées sur place par quelques guides agréés. Comme les Aborigènes vivent encore aujourd’hui selon des traditions et des valeurs anciennes, il faut s’y prendre à l’avance.

Long Tom Dreaming - Der Guide Thommo (Name geändert) erklärt die 20.000 Jahre alte Aborigine-Kunst seiner Vorfahren / © Foto: Georg Berg
Long Tom Dreaming – Le guide Thommo (nom modifié) explique l’art aborigène de ses ancêtres, vieux de 20.000 ans / © Photo : Georg Berg

Une atmosphère de bien-être australien

Peut-être est-ce dû à la faible densité de population. Mais dès que l’on arrive dans la grande ville de Darwin, on est frappé par la gentillesse des habitants qui prennent le temps de se parler. Ainsi, les étrangers se sentent tout de suite à l’aise, même si de nombreuses impressions inhabituelles les assaillent immédiatement.

Pour une dégustation décontractée du mode de vie nord-australien, le marché au coucher du soleil de Mindil Beach est idéal le jeudi et le dimanche. Une grande variété de plats, principalement asiatiques, satisfait la curiosité et apaise la faim.

Nach Sonnenuntergang genießen vor allem Einheimische den Feierabendmarkt am Mindil Beach von Darwin / © Foto: Georg Berg
Après le coucher du soleil, ce sont surtout les locaux qui profitent du marché du soir à Mindil Beach de Darwin / © Foto : Georg Berg

Les locaux et leurs visiteurs profitent ensemble du coucher de soleil. Des musiciens et des artistes de rue jouent. Au passage, on se fait déjà une idée du fait que Darwin détenait autrefois le record mondial de consommation de bière par habitant.

Mark Hoffmann, Didgeridoo und Tor Trethowan, Schlagzeug bilden die Formation eMDee und spielen, wenn sie nicht gerade international auf Tournee sind, auf dem Mindil Sunset Market / © Foto: Georg Berg
Mark Hoffmann, didgeridoo, et Tor Trethowan, batterie, forment la formation eMDee et jouent sur le Mindil Sunset Market quand ils ne sont pas en tournée internationale / © Foto : Georg Berg

Une scène du marché du soir de Mindil est très fréquentée et le groupe eMDee s’y produit régulièrement. Mark Hoffmann joue du didgeridoo et n’est accompagné que par un batteur. Le didgeridoo est l’instrument typique des aborigènes australiens. La scène est surtout entourée de membres de ce groupe ethnique et j’apprends en passant qu’il est très respecté pour sa musique et qu’il est même parfois invité par les anciens à des cérémonies traditionnelles. Les descendants de la population autochtone, qui vivent dans leurs traditions, apprécient sa maîtrise de l’instrument, mais n’ont jamais essayé de briller en interprétant des morceaux traditionnels.

L’étrange concours de bière à l’hôtel Humpty Doo

En parlant de consommation de bière, le Humpty Doo Hotel, situé au sud de Darwin et mondialement connu, vaut vraiment le détour. Il est devenu célèbre grâce au Darwin Stubby Contest qui y est régulièrement organisé. En Australie, les stubbies sont des bouteilles de bière et à Darwin, elles ont longtemps eu une capacité de 2,25 litres. L’éternel détenteur du record a réussi à vider un tel Stubby en une minute et 54 secondes.

Die Theke des weltberühmten Humpty Doo Hotels. Stolz wird hier ein Exemplar des inzwischen nicht mehr erlaubten Darwin Stubby gezeigt, eine Bierflasche von 2,25 Liter Fassungsvermögen. Sie wurde früher nicht nur von Brahman Bullen sondern auch von Menschen um die Wette leer getrunken. Humpty Doo ist in ganz Australien für seinen Stubby Wettbewerb bekannt / © Foto: Georg Berg
Le comptoir du mondialement célèbre Humpty Doo Hotel. On y montre fièrement un exemplaire du Darwin Stubby, désormais interdit, une bouteille de bière d’une capacité de 2,25 litres. Autrefois, elle n’était pas seulement bue par les taureaux brahmanes, mais aussi par les humains qui rivalisaient pour la vider. Humpty Doo est connu dans toute l’Australie pour son concours de Stubby / © Photo : Georg Berg
Die überdachte Terrasse des weltberühmten Humpty Doo Hotels. Hier trinkt man Bier aus Kannen / © Foto: Georg Berg
La terrasse couverte du mondialement célèbre Humpty Doo Hotel. Ici, on boit de la bière dans des chopes / © photo : Georg Berg
Das australische Coopers schreibt statt eines Verfallsdatums: BEST AFTER. Der Grund: Nach dem Brauvorgang wird noch ein zweiter Flaschengärprozess in Gang gesetzt, der nach 14 Tagen abgeschlossen ist. Vor dem Öffnen solten die Flaschen gerollt werden, damit die erwünschte Trübung sich voll entfalten kann. / © Foto: Georg Berg
Au lieu d’une date de péremption, la Coopers australienne écrit : BEST AFTER. La raison : après le brassage, un deuxième processus de fermentation en bouteille est mis en route, qui se termine au bout de 14 jours. Avant l’ouverture, les bouteilles doivent être roulées afin que le trouble souhaité puisse se développer pleinement. / © Photo : Georg Berg

L’un des cinémas les plus célèbres d’Australie

C’est surtout à partir du coucher du soleil que la convivialité s’installe à Darwin. La température descend alors à des niveaux agréables. Toute l’année, la température à Darwin ne connaît quasiment pas d’écarts. Règle générale : il ne fait jamais plus de 33 degrés en journée et pas plus de 20 degrés la nuit.

Situé sur une plage, le Deckchair Cinema, célèbre dans toute l’Australie, permet de terminer la journée en beauté. Dans une ambiance décontractée et avec une boisson fraîche, on y savoure des classiques du cinéma sur une chaise longue.

Das Deckchair-Cinema bietet anspruchsvolles Programmkino. Kurz vor der Vorstellung verschwindet am Horizont noch ein Kreuzfahrtschiff und für jeden gibt es kostenlos Insektenschutz gegen die Mücken / © Foto: Georg Berg
Le Deckchair-Cinema propose un cinéma d’art et d’essai de qualité. Peu avant la projection, un bateau de croisière disparaît à l’horizon et chacun reçoit gratuitement de l’insecticide contre les moustiques / © Photo : Georg Berg

L’aventure commence vraiment dans l’outback

Darwin est le point de départ d’excursions riches en émotions dans l’arrière-pays. Les parcs nationaux de Litchfield et Kakadu sont facilement accessibles par différents moyens de transport. Depuis l’aéroport de Darwin, il est possible de partir vers de nombreuses destinations différentes à bord de petits avions charters. Partout dans le bush, on trouve des pistes d’atterrissage ou on réserve un hydravion avec lequel le pilote peut se poser sur l’un des nombreux billabongs. Pendant la saison des pluies, ils serpentent comme des rivières à travers la zone côtière plate. Pendant la saison sèche, il ne reste souvent de ces rivières que quelques plans d’eau qui constituent un excellent habitat pour la faune australienne.

In der Regenzeit nur aus der Luft zu erreichen: Das Outback hinter Darwin ist von vielen Wasserläufen durchzogen. Brücken sind Mangelware / © Foto: Georg Berg
Pendant la saison des pluies, on ne peut y accéder que par les airs : L’outback derrière Darwin est traversé par de nombreux cours d’eau. Les ponts sont rares / © Photo : Georg Berg

Le luxe haut de gamme australien au milieu d’un troupeau de buffles

Si vous pensez qu’un voyage dans l’une des régions les plus reculées du continent, déjà peu peuplée, est fatigant et austère, le Bamurru Plains Lodge vous fera changer d’avis. Les logements privés répartis sur le vaste terrain du lodge sont sur pilotis, aménagés de manière discrète et offrent en contrepartie un contact direct avec la nature. Loin de chez soi et de son travail, on ne regrette rapidement ni Internet ni la téléphonie mobile. Les sens s’ouvrent à de nouveaux stimuli.

Unverstellter Panoramablick aus dem Schlafzimmer. Die Einrichtung könnte nicht zweckmäßiger sein / © Foto: Georg Berg
Vue panoramique imprenable depuis la chambre à coucher. L’aménagement ne pourrait pas être plus fonctionnel / © Photo : Georg Berg

Termites magnétiques dans le parc national de Litchfield

Le parc national de Litchfield, avec ses chutes d’eau spectaculaires, est facilement accessible en voiture depuis Darwin. En raison de l’environnement rocheux, les points d’eau y sont relativement faciles à protéger des crocodiles. Ainsi, après une randonnée vers les termites magnétiques, un rafraîchissement dans l’eau cristalline est le bienvenu.

Magnetic Termites, die "magnetischen Termiten" bauen ihre schmalen Hügel exakt in Nord-Süd-Richtung / © Foto: Georg Berg
Magnetic Termites, les « termites magnétiques » construisent leurs collines étroites exactement dans l’axe nord-sud / © Photo : Georg Berg
Erfrischung im klaren Wasser am Fuß der Wangi-Fälle im Litchfield Nationalpark / © Foto: Georg Berg
Rafraîchissement dans l’eau claire au pied des chutes de Wangi dans le parc national de Litchfield / © photo : Georg Berg
Sehr geringe Krokodilgefahr! Krokodilsicherheit wird groß geschrieben, wie hier an den Wangi-Fällen im Litchfield Nationalpark / © Foto: Georg Berg
Très faible risque de crocodiles ! La sécurité contre les crocodiles est une priorité, comme ici aux chutes de Wangi dans le parc national de Litchfield / © photo : Georg Berg

La culture aborigène est encore bien vivante dans le nord.

Avec moins de 250 000 habitants, le Territoire du Nord est extrêmement peu peuplé. De plus, c’est surtout ici que se trouvent les régions où les descendants des aborigènes australiens vivent encore selon leurs règles traditionnelles. S’il est encore possible de se rendre soi-même dans les parcs nationaux avec un véhicule, il faut compter sur les quelques guides qui jouissent de la confiance des propriétaires terriens pour accéder aux habitations des Aborigènes. Il vaut toutefois la peine pour les voyageurs de trouver un bon guide. La capacité d’imagination des touristes, même les plus lointains, est à peine suffisante pour comprendre les nombreux malentendus culturels possibles.

Gabriel (links), der Entscheidungsträger der Volksgemeinschaft aus Gumbalanya im Gespräch mit Sab Lord (rechts), der als Weißer auf der Ranch seines Vaters im Arnhemland aufgewachsen ist und heute als einer der bestinformiertesten Guides Reisegruppen durch die verschiedenen Stammesgebiete begleitet / © Foto: Georg Berg
Gabriel (à gauche), le décideur de la communauté de Gumbalanya, en conversation avec Sab Lord (à droite), un Blanc qui a grandi dans le ranch de son père en Terre d’Arnhem et qui est aujourd’hui l’un des guides les mieux informés pour accompagner les groupes de touristes dans les différentes régions tribales / © Photo : Georg Berg

Conseils aux voyageurs : Australie pour les touristes européens

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Ce voyage de recherche a été soutenu par l’office du tourisme du Territoire du Nord.

Thèmes de voyage sur Tellerrand-Stories

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s'abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/norden-australiens