Trésors culturels le long de la Costa Brava

Les Catalans sont un peuple fier et les traces du dur conflit politique avec le gouvernement central de Madrid sont visibles à de nombreux endroits lors d’une excursion le long de la Costa Brava et dans l’arrière-pays des Pyrénées centrales. Dans les villes médiévales comme Gérone ou Figueres, des rubans jaunes, les “lazos amarillos”, flottent sur les balustrades ou les lampadaires. Le jaune est la couleur des séparatistes catalans et exprime leur protestation contre le gouvernement central espagnol, notamment en raison de l’emprisonnement de politiciens et d’activistes catalans.

An vielen Stellen Kataloniens findet man Protest gegen die spanische Zentralregierung insbesondere aufgrund der Inhaftierung katalanischer Politiker und Aktivisten / © Foto: Georg Berg
Dans de nombreux endroits de Catalogne, on trouve des protestations contre le gouvernement central espagnol, notamment en raison de l’emprisonnement de politiciens et d’activistes catalans / © Photo : Georg Berg

Même sur le domaine viticole de Martin Faixó au Cap de Creus, le drapeau catalan flotte énergiquement au vent. Dans les restaurants des villes côtières comme Cadaqués, on trouve des plats traditionnels à base de produits locaux, beaucoup de poissons et de fruits de mer, et sur les cartes des vins, on trouve des vins issus de cépages endémiques comme le picapoll. Mais que l’on s’intéresse au poisson, au vin ou à l’art, les Catalans présentent clairement à leurs hôtes toute la diversité de leurs trésors culturels et leur permettent de découvrir les lieux de production et les méthodes de travail.

In vielen kleinen Küstenorten entlang der Costa Brava kann man besten Fisch und Meeresfrüchte essen. Zum Beispiel bei Maria Rosa in St. Feliu de Guixols / © Foto: Georg Berg
Dans de nombreux petits villages côtiers de la Costa Brava, on peut manger les meilleurs poissons et fruits de mer. Par exemple chez Maria Rosa à St. Feliu de Guixols / © Photo : Georg Berg

Des paysages variés et un riche héritage d’architecture romane, des villes côtières idylliques avec des constructions originales et historiques. Dans cette partie de la Costa Brava, on trouve des plages isolées, des criques pour les activités balnéaires ainsi que des sentiers de randonnée ou des pistes cyclables. La Costa Brava est également bien placée sur le plan culinaire.

Katalanische Fischauktion in Palamós. Mit direktem Zugang zur Fischauktionshalle bietet der Fischmarkt von Palamós den frischesten Fisch den ein Fischer nur fangen kann / © Foto: Georg Berg
Criée aux poissons catalane à Palamós. Avec un accès direct à la criée, le marché aux poissons de Palamós offre le poisson le plus frais qu’un pêcheur puisse attraper / © Photo : Georg Berg

En continu – la criée aux poissons de Palamós

Le port de Palamós offre trois bonnes raisons de le visiter. Il y a un musée de la pêche, un magnifique marché aux poissons et une salle de vente aux enchères de poissons. Deux fois par jour, les pêcheurs de Palamós amarrent leurs bateaux dans le port. Selon ce qu’ils veulent pêcher, sardines, baudroies ou daurades, poulpes, homards ou gambas, ils doivent prendre la mer tôt le matin ou tard le soir.

Tiefrot sind diese Gambas, die nun auf dem direkten Weg vom Trawler in die Auktion gehen. Sie werden im 2.000 Meter tiefen Canyon direkt vor Palamós gefischt. Katalanische Fischauktion in Palamós / © Foto: Georg Berg
Ces gambas sont d’un rouge profond et passent désormais directement du chalutier à la criée. Elles sont pêchées dans un canyon de 2 000 mètres de profondeur, juste devant Palamós. Criée aux poissons catalane à Palamós / © Photo : Georg Berg

Les pêcheurs restent au maximum onze heures en mer. Vers 16 heures, la deuxième équipe de la journée doit être de retour, car c’est alors que commence la vente aux enchères du poisson. Les pêcheurs apportent leur butin fraîchement pêché dans la salle des ventes. Ce jour-là, sur les 23 chalutiers, 16 ont des gambas rouges à bord. Ce sont des équipages de bateaux spécialement certifiés qui se sont engagés à pratiquer une pêche durable. Les “Gambas Rojas”, très appréciées des cuisiniers et des gourmets, proviennent du canyon de 2.000 mètres de profondeur situé dans la partie de la côte juste en face de Palamós”.

Wir begleiten Juan. Sein Schiff die Punta Aire ist das letzte an diesem Tag, das den Hafen erreicht. Mit dem Fang ist er ganz zufrieden. Rund 30 Kilo der roten Gambas in verschiedenen Größen sind ihm ins Netz gegangen / © Foto: Georg Berg
Nous accompagnons Juan. Son bateau, le Punta Aire, est le dernier à arriver au port ce jour-là. Il est très satisfait de sa pêche. Environ 30 kilos de gambas rouges de différentes tailles sont tombés dans son filet / © Photo : Georg Berg

Du poisson frais à des prix en baisse

Le commissaire-priseur est assis dans son centre de contrôle. Il attribue une certaine valeur à chaque caisse de poisson sur le tapis roulant. Ensuite, les caisses, étiquetées avec le prix de départ, leur poids et la désignation de la marchandise, sont placées sur le tapis roulant et partent pour le manège.

Ab auf das Band. Die Kiste ist mit den Namen des Fischerbootes und der Angabe der Fischsorte und des Fanggebietes ausgezeichnet / © Foto: Georg Berg
En route vers le tapis roulant. La caisse est étiquetée avec le nom des bateaux de pêche et l’indication du type de poisson et de la zone de pêche / © Photo : Georg Berg

Dans la salle des ventes, les acheteurs potentiels attendent. Des nerfs solides et une grande expérience sont nécessaires pour la procédure d’enchères. Le prix baisse constamment. Le premier qui appuie sur le “buzzer” obtient la marchandise. Le nom de l’acheteur ou son pseudonyme s’affiche immédiatement. Celui qui hésite trop longtemps n’obtient rien, celui qui frappe trop tôt paie peut-être un prix trop élevé.

Angela Berg unterhält sich mit dem Großhändler Sebastian. Er bekommt ständig neue Bestellungen per Mobiltelefon. Viele seiner Kunden sind Restaurants in Barcelona. Sie bekommen ihre Fischbestellung noch am selben Tag geliefert / © Foto: Georg Berg
Angela Berg s’entretient avec le grossiste Sebastian. Il reçoit constamment de nouvelles commandes par téléphone portable. Beaucoup de ses clients sont des restaurants de Barcelone. Ils reçoivent leur commande de poisson le jour même / © Photo : Georg Berg

Grossistes, restaurateurs et marchands du marché sont déjà assis sur les rangs des enchérisseurs. Les commerçants ont généralement un prix approximatif en tête lorsqu’ils fixent le tapis roulant ou le tableau d’affichage sur lequel sont affichées les caisses que le pêcheur a lui-même placées sur le tapis peu avant. En général, les acheteurs savent exactement ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin. Sebastian Tejedor est grossiste et pendant la vente aux enchères, il est constamment en contact avec ses vendeuses au bureau. Elles enregistrent les commandes des clients, dont de nombreux restaurants de Barcelone. Ainsi, Sebastian peut encore réagir aux souhaits des clients jusqu’à la fin de la vente aux enchères et acheter les marchandises les plus fraîches.

Der Auktionator an seinem Arbeitsplatz: wiegen, scannen, Preis festlegen und los geht die Auktion der fallenden Preise / © Foto: Georg Berg
Le commissaire-priseur à son poste de travail : peser, scanner, fixer les prix et c’est parti pour la vente aux enchères à prix cassés / © Photo : Georg Berg

Parmi les acheteurs, il n’y a pas que des grossistes, mais aussi des détaillants ou des restaurateurs. Assis de part et d’autre du tapis roulant, ils regardent de haut la marchandise qui défile et peuvent lire sur un tableau d’affichage quel bateau a pêché quoi, quand et où. Selon le système d’une vente aux enchères hollandaise, où le prix ne cesse de baisser automatiquement, les enchérisseurs ont la possibilité d’acheter la caisse souhaitée en appuyant sur un bouton.

Der Tagesfang des Trawlers Punta Aire geht in die heiße Verkaufsphase / © Foto: Georg Berg
La prise du jour du chalutier Punta Aire entre dans la phase chaude de la vente / © Photo : Georg Berg

A l’avant de la salle des ventes se trouve le marché aux poissons. Les commerçants, qui proposent ici une variété époustouflante de poissons et d’animaux marins, les ont remboursés peu de temps auparavant, une pièce plus loin dans la salle des ventes. Du bateau au tapis roulant, sur l’étal du marché et dans le sac à provisions. Nous ne pouvons que rêver d’une chaîne de vente aussi fluide à l’intérieur des terres !

Touristen haben die Möglichkeit, im Rahmen einer Führung die Fischauktion zu besuchen. Museumsmitarbeiterin Maria Angels erklärt das Auktionsprocedere und gibt Auskunft zu Fischarten. Der Auktion kann man dann aber nur hinter Glas und von oben herab beiwohnen / © Foto: Georg Berg
Les touristes ont la possibilité de visiter la criée dans le cadre d’une visite guidée. Maria Angels, employée du musée, explique la procédure de vente aux enchères et donne des informations sur les espèces de poissons. Mais on ne peut assister à la vente aux enchères que derrière une vitre et d’en haut / © Photo : Georg Berg

Le port de Palamós abrite également le musée de la pêche. L’exposition comprend une collection d’objets quotidiens et d’outils des pêcheurs. La vie difficile d’hier et d’aujourd’hui y est décrite de manière très claire. Il est également possible de réserver une visite de la criée. Toutefois, on porte un regard assez distant sur le commerce et la chaîne de production.

Sur la route du vin de Palamós à Cadaqués

Sant Feliu de Guixols se trouve juste au sud de la route du vin et du liège. Les Grecs, les Carthaginois et les Romains ont habité la côte de la Costa Brava. Des lieux comme Empuries, fondé par ces premiers colons, ainsi que des monastères à St Pere de Rodes ou à Ripoll datent de cette époque. La cuisine est fortement enracinée dans la tradition. Dans de nombreuses petites villes côtières de la Costa Brava, on peut manger les meilleurs poissons et fruits de mer. Par exemple chez Maria Rosa à St. Feliu de Guixols ou chez Abraham Artigas, le chef de pas moins de trois restaurants de l’hôtel Alabriga.

Auch Chefkoch Abraham Artigas vom Hotel Alabriga in Sant Feliu de Guixols, bezieht seinen Fisch von der Fischauktion in Palamós. Artigas ist begeistert von der Vielfalt und Qualität die sich ihm vor der heimischen Küste bietet / © Foto: Georg Berg
Le chef Abraham Artigas de l’hôtel Alabriga à Sant Feliu de Guixols se procure également son poisson à la criée de Palamós. Artigas est enthousiasmé par la diversité et la qualité qui s’offrent à lui au large de sa côte natale / © Photo : Georg Berg

Le domaine viticole Martin Faixó

À l’extrémité nord de la route des vins, le village côtier de Cadaqués, l’Enoteca MF est un endroit parfait pour déguster la cuisine et les vins locaux. L’établissement fait partie du domaine viticole Martín Faixó et est spécialisé dans les plats de poisson et la cuisine catalane traditionnelle. On y cuisine principalement avec des produits locaux et on y sert les propres vins de l’établissement, mûris à seulement 300 mètres au-dessus de Cadaqués. Les vignes de Martin Faixó se trouvent au milieu du parc national du Cap de Creus.

Der Wein, die Sierra und das Meer. Im Naturschutzgebiet Cap de Creus liegen drei Weingüter. Martin Faixó bewirtschaftet hier 13 Hektar mit teils endemischen Reben wie dem Picapoll / © Foto: Georg Berg
Le vin, la sierra et la mer. Trois domaines viticoles se trouvent dans la réserve naturelle du Cap de Creus. Martin Faixó y exploite 13 hectares de vignes en partie endémiques comme le Picapoll / © Photo : Georg Berg

Derrière le nom de Martin Faixó se cache une famille qui a su unir son héritage culturel. La branche familiale des Faixó est synonyme de pêche, d’agriculture et d’oléiculture. La famille Martin se consacre à la viticulture depuis des générations. Aujourd’hui, la génération des petits-enfants a réuni les connaissances et la tradition des deux parties. Le domaine viticole Martin Faixó est situé au cœur du parc national du Cap de Creus.

Le vent, la mer et le temps : le secret du cépage grenache

Sur 13 hectares, bercés par la “tramontane”, le vent qui vient d’au-delà des montagnes, et en alternance avec la brise marine de la Costa Brava, des cépages endémiques comme le picapoll s’épanouissent ici. Le centre du domaine est une ancienne ferme du 14e siècle que la famille a transformée en cave à vin. Sur l’un des toits se trouvent d’énormes bonbonnes remplies d’un liquide d’un rouge profond. Cela ressemble un peu à un essai, mais il s’agit en fait d’une ancienne méthode traditionnelle de production de vin doux.

Rustikale Outdoor-Reifung. Aus der Grenache-Traube wird in drei Jahren ein Süßwein / © Foto: Georg Berg
Une maturation rustique en plein air. Le raisin de grenache devient un vin doux en trois ans / © Foto : Georg Berg

Le raisin de grenache devient un vin doux sur une période de trois ans. Selon l’ancienne méthode, à nouveau utilisée au domaine Martin Faixó, les grandes bouteilles en verre restent trois ans sur le toit, à l’abri du vent et des intempéries. Pendant cette période, le contenu perd un tiers de son liquide et on obtient un vin de grenache doux en maturation traditionnelle en plein air. Depuis quelques années, le domaine propose également des chambres d’hôtes. À bien 300 mètres au-dessus de la mer et au cœur d’une réserve naturelle, il est possible de combiner de longues promenades et des dégustations intensives de vin.

Salvador Dalí – le théâtre-musée de Figueres

Même si l’on pense s’être lassé depuis longtemps des horloges fondant comme un camembert mûr et des éléphants hauts sur pattes de Dalí, une visite du musée du théâtre de Figueres, qu’il a lui-même planifié dans les moindres détails, vaut la peine. L’affluence des visiteurs est énorme. Les groupes sont admis dans la maison toutes les 20 minutes.

Das alte Theater gestaltet Salvador Dali zu seinen Lebzeiten in ein Museum. Er ordnete seine Beisetzung im Zentrum der ehemaligen Theaterbühne an. Heute spazieren die Besucher über den roten Steinboden und entdecken eher zufällig die Bodenplatte an Dalis Grab / © Foto: Georg Berg
De son vivant, Salvador Dali aménage l’ancien théâtre en musée. Il a ordonné son inhumation au centre de l’ancienne scène du théâtre. Aujourd’hui, les visiteurs se promènent sur le sol en pierre rouge et découvrent plutôt par hasard la plaque de sol sur la tombe de Dali / © Photo : Georg Berg

Mais une fois arrivé sur la scène du surréalisme, les foules se perdent et l’on s’étonne des petites et grandes illusions sensorielles, de la dalle funéraire de Dali au centre de l’ancienne scène du théâtre ou de la transformation d’Abraham Lincoln en Gala, la muse et grand amour de Dali, ou encore du canapé à lèvres à la Mae West.

Überaus bestaunenswert sind die Gemälde aus Dalis paranoisch-kritischen Phase, in der er mit dem Verstand nicht fassbare Vorstellungsbilder durch eine hohe künstlerische Präzision realisiert. Auf dem riesigen Wandgemälde im Zentrum des Museums ist es ausgeschlossen, beide Motive gleichzeitig zu sehen. Zuerst erkennt man das verpixelte Konterfei von Abraham Lincoln. Tritt man weiter zurück, so bekommt man die nackte Rückenansicht von Dalis Frau und Muse Gala zu sehen / © Foto: Georg Berg
Überaus bestaunenswert sind die Gemälde aus Dalis paranoisch-kritischen Phase, in der er mit dem Verstand nicht fassbare Vorstellungsbilder durch eine hohe künstlerische Präzision realisiert. Auf dem riesigen Wandgemälde im Zentrum des Museums ist es ausgeschlossen beide Motive gleichzeitig zu sehen. Zuerst erkennt man das verpixelte Konterfei von Abraham Lincoln. Tritt man weiter zurück, so bekommt man die nackte Rückenansicht von Dalis Frau und Muse Gala zu sehen / © Foto: Georg Berg

Les peintures de la phase paranoïaque et critique de Dali, au cours de laquelle il réalise des images imaginaires impossibles à saisir par la raison grâce à une grande précision artistique, sont extrêmement admirables. Sur l’immense fresque murale au centre du musée, il est exclu de voir les deux motifs en même temps. Tout d’abord, comme sur l’image de gauche, on aperçoit de manière floue le portrait pixélisé d’Abraham Lincoln. Si l’on prend du recul, on voit, comme sur la photo de droite, le dos nu de la femme et muse de Dali, Gala / © Photos : Georg Berg

Dalis zweites Brotkorb-Gemälde von 1945 schaffte es auf das Plakat des Marshall-Plans  / © Foto: Georg Berg
La deuxième corbeille à pain de Dali, peinte en 1945, a figuré sur l’affiche du plan Marshall / © Photo : Georg Berg

Le théâtre-musée Dali à Figueres forme, avec le château Gala Dali à Pubol et l’ancienne maison de Dali à Portilligat, le triangle dalinien dans un paysage bizarre.

La région située entre la Costa Brava et Gérone compte également 55 autres musées et plus de 500 monuments inscrits. L’hôtel Alàbriga à Sant Feliu de Guixols est un bon point de départ avec un excellent service culinaire de base assuré par pas moins de trois hôtels-restaurants.

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le voyage de recherche a été soutenu par l’hôtel Alabriga.

Reise Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/kulturelle-schaetze-entlang-der-costa-brava