Découvrir les baleines en Islande

La chasse à la baleine traditionnelle en Islande a changé de visage. La viande de baleine ne trouve plus guère d’acheteurs en Islande, au Japon et en Norvège, les trois nations traditionnelles de chasse à la baleine. Les touristes sont presque les seuls à vouloir goûter à la délicatesse islandaise. Mais ils veulent surtout s’approcher au plus près des plus grands êtres vivants. Dans le port de Húsavík, différentes entreprises cherchent à attirer des clients pour des excursions d’observation des baleines avec des concepts différents.

Von Húsavík (Island) fahren zahlreiche Boote zur Walbeobachtung ab. Die Sylvía ist ein traditionelles isländisches Fischerboot aus Eichenholz. Seit 2007 wird es von der Firma Gentle Giants betrieben. / © Foto: Georg Berg
De nombreux bateaux partent de Húsavík (Islande) pour aller observer les baleines. Le Sylvía est un bateau de pêche traditionnel islandais en bois de chêne. Depuis 2007, il est exploité par la société Gentle Giants. / © Photo : Georg Berg
Höhepunkt des Walewatchings ist die beim Abtauchen eines Buckelwals an der Unterseite weiße Heckflosse. Im Hintergrund ist die nur im Sommer besiedelte Insel Flatey zu sehen / © Foto: Georg Berg
Le point culminant du whale watching est l’aileron arrière blanc sur le dessous lors de la descente d’une baleine à bosse. En arrière-plan, on peut voir l’île de Flatey, qui n’est peuplée qu’en été / © Photo : Georg Berg
Die schnellen Powerboote sind wendiger als die traditionellen Holzboote und lassen sich von abtauchenden Walen nicht so schnell abhängen. Teilnehmer müssen sich vor dem Start einen Überlebensanzug anziehen / © Foto: Georg Berg
Les bateaux puissants et rapides sont plus maniables que les bateaux traditionnels en bois et ne se laissent pas facilement distancer par les baleines qui plongent. Les participants doivent enfiler une combinaison de survie avant le départ / © photo : Georg Berg
Die Papageientaucherinsel (Puffin Island) in der Nähe von Húsavík ist während der Brutzeit Heimat für viele Papageientaucher / © Foto: Georg Berg
L’île aux Puffins (Puffin Island), près de Húsavík, accueille de nombreux macareux pendant la saison de reproduction / © Photo : Georg Berg
Die Opal ist ein Zweimast-Schoner. Das Segelschiff wird vom Heimathafen Húsavík aus zur touristischen Walbeobachtung eingesetzt / © Foto: Georg Berg
L’Opal est une goélette à deux mâts. Le voilier est utilisé pour l’observation touristique des baleines depuis son port d’attache à Húsavík / © photo : Georg Berg

Musée de la baleine de Húsavík

Le musée de la baleine, situé sur le port, fournit des informations sur la biologie et l’habitat des baleines dans l’Atlantique Nord. L’histoire mouvementée de la chasse à la baleine est présentée dans plusieurs films. Il est recommandé de visiter le musée en deux parties, avant et après une excursion d’observation des baleines. Cela permet d’approfondir les impressions acquises sur le bateau. Le billet d’entrée est valable pour toute la journée.

Skelett eines Zahnwals im Walmuseum von Húsavík / © Foto: Georg Berg
Squelette d’une baleine à dents au musée de la baleine de Húsavík / © Photo : Georg Berg
Nach dem Studium der verschiedenen Schautafeln beeindruckt die Größe der Skelette im anschließenden Nachbarraum  / © Foto: Georg Berg
Après l’étude des différents panneaux, la taille des squelettes dans la salle voisine est impressionnante / © photo : Georg Berg
Die Bibliothek des Museums ist wie ein Wohnzimmer eingerichtet, in dem man schmökern und Videos schauen kann / © Foto: Georg Berg
La bibliothèque du musée est aménagée comme un salon où l’on peut bouquiner et regarder des vidéos / © photo : Georg Berg
Das Walmuseum zeigt in einem eigenen Raum auch die Meeresverschmutzung durch Plastikmüll / © Foto: Georg Berg
Le musée des baleines présente également la pollution marine par les déchets plastiques dans une salle dédiée / © photo : Georg Berg

La soif de connaissances remplace la faim de viande de baleine

Dans les trois nations qui pratiquent encore la chasse à la baleine (Norvège, Japon et Islande), la consommation de viande de baleine est en forte baisse. La chasse scientifique à la baleine tue dans le monde entier plus de baleines qu’il n’y a de demande.

Au musée de la baleine de Húsavík, les observations des bateaux d’observation des baleines sont enregistrées scientifiquement dans une base de données depuis 2001 et évaluées en collaboration avec d’autres instituts de recherche. Le musée est ouvert de mars à octobre et le personnel fournit des informations sur tout ce que l’on souhaite savoir sur les baleines.

Organisateurs auprès desquels l’observation des baleines peut être réservée :
Gentle Giants
Húsavík Adventures
North Sailing
Salka Whale Watching

Histoires merveilleuses d’Islande

Magique, mystique, merveilleuse. Lors de notre voyage en Islande, nous avons découvert une nature époustouflante, profité des avantages de la géothermie et goûté à quelques plats étranges ou à la bière, légalisée en 1989 seulement. En Islande, il y a bien des moutons de tête, mais en aucun cas des poneys. En revanche, les descendants des Vikings ont aujourd’hui des trottoirs chauffés, des volcans toujours en ébullition et beaucoup de créativité, ce qui, pendant les longs mois sombres, est le meilleur remède contre un début de dépression hivernale. Dans d’autres épisodes de Moment Mal, il est question de bouteilles de bière poilues, de trolls pétrifiés et de pierres de souhaits. Le requin du Groenland fermenté, à l’odeur atroce, contraste avec le pain de seigle cuit dans la terre chaude. Les baleines qui apparaissent régulièrement au large de Húsavík sont un motif de photo très apprécié lors du whale watching.

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Thèmes de voyage sur Tellerrand-Stories

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s'abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Cet article contient des liens publicitaires (également appelés liens d'affiliation ou liens de commission) qui mènent à des intermédiaires de biens ou de services.

Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/island-husavik-walmuseum