Le thé vert, un élixir de vie

L’histoire raconte que le thé vert a été ramené de Chine dans son pays natal, le Japon, sous forme de graines, par le moine bouddhiste Shoichi Kokushi, il y a environ 800 ans. Dans ses bagages, le moine, également appelé Enni Benen, avait également la recette d’une pâtisserie qui devait accompagner le thé. Ce sont les deux ingrédients avec lesquels Shoichi Kokushi voulait transformer sa pauvre patrie japonaise en un lieu florissant. Cette mesure de marketing précoce a depuis porté ses fruits.

Teefelder in der japanischen Präfektur Shizuoka / © Foto: Georg Berg
Champs de thé dans la préfecture japonaise de Shizuoka / © Photo : Georg Berg

Dans les collines entourant la ville de Shizuoka, de nombreux producteurs de thé cultivent depuis des générations cette noble boisson. La ville est consciente de sa tradition de plus grand producteur de thé du Japon. Shizuoka renforce les producteurs locaux grâce à un concept touristique qui permet aux visiteurs de la région de découvrir la cérémonie du thé tout autant que la production de thé et les personnes qui travaillent souvent depuis plusieurs générations comme cultivateurs de thé.

Autour d’une tasse de thé à Tochizawa

S’asseoir à une table avec un cultivateur de thé et sa femme et se faire expliquer une cérémonie du thé japonaise. Jeter un coup d’œil dans l’usine de production, se promener dans les champs de thé ou travailler toute une journée comme cueilleur de thé et passer une nuit comme hôte dans l’une des maisons traditionnelles où tout tourne autour du thé vert depuis des générations. Tout cela est possible et peut être organisé individuellement en fonction de l’itinéraire.

Auf der Teefarm Sansuien in den grünen Hügeln nahe Shizuoka City produziert Kiyomi Uchino hochwertigen und prämierten grünen Tee. Das Teehaus gehört zu den ältesten in der Region. Hier werden Tee-Zeremonien gehalten. Jede Führung über die Teeplantage beginnt mit einem Aufguss der besten Teesorten, einem Gebäckstück und der Geschichte des grünen Tees in Japan / © Foto: Georg Berg
Dans la ferme de thé Sansuien, située dans les collines verdoyantes près de la ville de Shizuoka, Kiyomi Uchino produit un thé vert de grande qualité et primé. La maison de thé est l’une des plus anciennes de la région. Des cérémonies du thé y sont organisées. Chaque visite guidée de la plantation de thé commence par une infusion des meilleurs thés, une pâtisserie et l’histoire du thé vert au Japon / © Photo : Georg Berg

Les touristes peuvent déterminer eux-mêmes l’intensité d’une visite dans les champs de thé autour de la ville de Shizuoka. Une expérience dont on se souvient avec plaisir une fois rentré chez soi. Surtout si, grâce aux nouvelles connaissances de première main, on prépare sa propre tasse de thé avec beaucoup plus de savoir-faire.

Shizuoka City of Green Tea! Den Mönch Shoichi Kokushi hätte gern gesehen, wie gut sein Plan aufgegangen ist. Wer in Shizuoka City in ein grünes Tee-Taxi steigt, kann sich sicher sein, dass der Fahrer den Weg raus zu den Teebauern und Degustationsmöglichkeiten kennt / © Foto: Georg Berg
La ville du thé vert de Shizuoka ! Le moine Shoichi Kokushi aurait aimé voir à quel point son plan a fonctionné. Si vous montez dans un taxi de thé vert à Shizuoka City, vous pouvez être sûr que le chauffeur connaît le chemin vers les cultivateurs de thé et les possibilités de dégustation / © Photo : Georg Berg

Le thé japonais – la boisson de la pleine conscience

Kiyomi Uchino sert le thé dans de larges verres. Dehors, il fait chaud, plus de 30 degrés avec un taux d’humidité élevé. Une friandise remplie de pâte de haricots rouges est traditionnellement servie avec le thé. Elle est mangée en premier.

Der Appetizer zum Einstieg der Tee-Zeremonie. Gebäck mit süßer Bohnenpaste aus Azuki-Bohnen / © Foto: Georg Berg
C’est l’apéritif pour commencer la cérémonie du thé. Pâtisserie à base de pâte de haricots azuki sucrés / © Photo : Georg Berg

Ensuite, la première infusion. L’eau est simplement à température ambiante et est versée directement sur les feuilles de thé dans le verre de chaque invité. L’essence de cette première infusion est étonnamment intense et épicée. Nous, Occidentaux, qui avons l’habitude d’infuser notre thé dans de l’eau bouillante et de remplir immédiatement une grande théière, sommes étonnés par cette entrée en matière minimaliste dans la cérémonie du thé. Première constatation : la température de l’eau détermine les arômes qui seront mis en valeur.

Tee-Degustation im Haus Uchino. Serviert wird Tee in weiten Gläsern. Draußen ist es heiß. Die Wassertemperatur beim Aufguss bestimmt, welche Aromen zu Tage gefördert werden. Bei einer Zeremonie im Sommer, ist es ganz angenehm, dass der Tee nicht heiß serviert wird / © Foto: Georg Berg
Dégustation de thé dans la maison Uchino. Le thé est servi dans des verres larges. Dehors, il fait chaud. La température de l’eau lors de l’infusion détermine les arômes qui seront révélés. Lors d’une cérémonie en été, il est agréable que le thé ne soit pas servi chaud / © Photo : Georg Berg

Les feuilles de thé gonflent alors et sont prêtes pour une deuxième infusion. Selon la température de l’eau, différents arômes se développent. En général, plus l’eau est chaude, plus les substances amères sont libérées des feuilles. Lors d’une visite sur place, les cultivateurs de thé servent volontiers leurs meilleures variétés de thé. Par exemple le Kiri no Tsuyu. Ce qui peut être traduit par goutte de rosée. Les feuilles de ce thé poussent dans un brouillard permanent le long d’une rivière.

L’attention et la concentration sont essentielles à toute cérémonie du thé japonaise. Ce n’est qu’ainsi que l’on parvient, en tant que profane, à goûter les premières nuances parmi les variétés de thé. Le rituel d’une cérémonie du thé implique également que la personne la plus âgée de la pièce se voit servir la dernière et peut-être la meilleure goutte de thé.

Sencha, der grüne Blatttee, wird traditionell in einer Kyusu, einer japanischen Teekanne mit Seitengriff, zubereitet / © Foto: Georg Berg
Le sencha, le thé vert en feuilles, est traditionnellement préparé dans un kyusu, une théière japonaise à poignée latérale / © Photo : Georg Berg

Thé japonais – désaltérant à emporter

Bien sûr, tous les thés verts ne se ressemblent pas ! À Shizuoka, différentes sortes de thé sont cultivées. Le thé vert japonais le plus connu est le Sencha. Les feuilles de thé sencha ont vu le soleil. Après la récolte, elles sont brièvement vaporisées, roulées et séchées. Les feuilles en forme d’aiguilles de sapin sont typiques du sencha. Le Sencha est le thé pour une infusion chaude.

Unterschiedliche Tee-Qualitäten. Sencha ist gut an den nadelförmigen Blättern zu erkennen / © Foto: Georg Berg
Différentes qualités de thé. Le Sencha est facilement reconnaissable à ses feuilles en forme d’aiguilles / © Photo : Georg Berg

Au Japon, le thé vert est également apprécié comme boisson froide. On le trouve par exemple dans les ryokan traditionnels, une maison d’hôtes typiquement japonaise, comme boisson de bienvenue. On trouve également un choix de thé vert froid en bouteille dans tous les petits supermarchés. Contrairement aux thés glacés auxquels on est habitué en Europe, au Japon, le thé vert en bouteille est toujours non sucré et devient ainsi une véritable boisson désaltérante et un stimulant pour la forme par temps chaud.

Noch hängen die Schatten-Netze wie ein großer schwarzer Drache der Augsburger Puppenkiste über den Feldern der Teefarm Sansuien / © Foto: Georg Berg
Les filets d’ombre sont encore suspendus au-dessus des champs de la ferme de thé Sansuien, tel un grand dragon noir de la boîte de poupées d’Augsbourg / © Photo : Georg Berg

Une existence de l’ombre pour le luxe – le thé Gyokuro

Le gyokuro est le roi des thés japonais. Les feuilles de thé poussent dans un jardin de thé, où les feuilles des plantes sont protégées du soleil. L’ombrage des feuilles renforce la cinquième dimension gustative umami et réduit l’amertume et l’astringence. Tout comme le thé matcha, le gyokuro vit dans l’ombre pour un goût arrondi avec une note légèrement sucrée. Les notes amères indésirables sont ainsi contrôlées par la croissance lente sous les voiles du soleil.

Kiyomi Uchino auf den Teefeldern an seiner Farm. Je nach Wetterlage zieht er Netze über die Teepflanzen. So kann er das Aroma seiner Ernte beeinflussen. Weniger Sonneneinstrahlung bedeutet weniger Bitterkeit und Adstringens / © Foto: Georg Berg
Kiyomi Uchino dans les champs de thé de sa ferme. Selon les conditions météorologiques, il tire des filets sur les plants de thé. Il peut ainsi influencer l’arôme de sa récolte. Moins de soleil signifie moins d’amertume et d’astringence / © Photo : Georg Berg

Une procédure complexe qui implique beaucoup de travail supplémentaire pour le cultivateur de thé, car les filets d’ombre sont tirés manuellement sur les plants de thé. Kiyomi Uchino, qui travaille seul dans les champs en dehors de la saison de récolte, est ainsi occupé toute une journée à monter les filets.

La cérémonie du thé a commencé de manière sucrée et se termine par un coup de pied savoureux. Une pincée de sel marin est déposée sur le jeu de feuilles dans le verre. Le vert, maintenant légèrement épicé, est mangé avec des baguettes.

Das Ende der Tee-Zeremonie. Die Teeblätter werden mit Stäbchen direkt aus dem Glas gegessen, nachdem sie mit Meersalz bestreut worden sind. Nichts wird verschwendet, alles ist bekömmlich. Gerade an einem sehr heißen Tag ist dieser aromatische und leicht salzige Abschluss der Tee-Zeremonie sehr willkommen / © Foto: Georg Berg
La fin de la cérémonie du thé. Les feuilles de thé sont mangées directement dans le verre avec des baguettes, après avoir été saupoudrées de sel marin. Rien n’est gaspillé, tout est digeste. C’est justement lors d’une journée très chaude que cette conclusion aromatique et légèrement salée de la cérémonie du thé est la bienvenue / © Photo : Georg Berg

Généalogie verte – D’où vient le thé de Sansuien ?

En septembre 2019, Kiyomi Uchino a soumis l’ADN de ses graines de thé à une enquête. Il souhaite savoir si ses plants de thé remontent au moine agité Shoichi Kokushi, qui a jadis rapporté le thé de Chine. Si c’est le cas, Uchino, qui aime raconter l’histoire de sa région et l’importance de la production de thé dans son pays, pourrait donner un autre qualificatif à son thé de qualité supérieure.

Die Ernte bei den Uchinos findet im Mai statt. Vier Familienmitglieder und 30 Arbeiter machen sich dann ans Werk. Gepflückt werden die obersten drei Blätter, nicht mehr. Sie werden ganz kurz bedampft, getrocknet und der Größe nach sortiert / © Foto: Georg Berg
Chez les Uchino, la récolte a lieu en mai. Quatre membres de la famille et 30 ouvriers se mettent alors à l’œuvre. Ce sont les trois premières feuilles qui sont cueillies, pas plus. Elles sont brièvement passées à la vapeur, séchées et triées selon leur taille / © Photo : Georg Berg

Boisson verte énergétique

Il est bon chaud, il est bon froid. Il est en train de conquérir le monde sous forme de thé matcha. Le thé vert est varié et sain. C’est un pot-pourri de substances végétales secondaires qui ont un effet de soutien contre de nombreuses maladies. Les substances amères, appelées catéchines, sont les plus importantes. De plus, le thé vert a un effet éveillant agréable. L’effet stimulant dure plus longtemps que celui du café et augmente également la capacité de concentration. Il n’est donc pas étonnant que le thé vert japonais soit de plus en plus apprécié et que les différentes manières de le préparer soient de plus en plus connues.

Japaner sind Meister der Verpackung. Frau Uchino schlägt den Tee, den man nur vor Ort in kleinen Mengen erwerben kann, in schöne Umschläge / © Foto: Georg Berg
Les Japonais sont passés maîtres dans l’art de l’emballage. Madame Uchino enveloppe le thé, que l’on ne peut acheter que sur place en petites quantités, dans de belles enveloppes / © Photo : Georg Berg
Mount Fuji ist in der Präfektur Shizuoka allgegenwärtig. Das Logo verrät, der Tee in dieser Packung ist prämiert und gehört zu der Grünen Tee Selection Mount Fuji / © Foto: Georg Berg
Le mont Fuji est omniprésent dans la préfecture de Shizuoka. Le logo l’indique, le thé contenu dans ce paquet a été primé et fait partie de la Sélection de thé vert Mount Fuji / © photo : Georg Berg
Das Ehepaar Uchino vor ihrer Farm. Der Sohn der Teebauern ist 25 Jahre alt und studiert. Die Eltern hoffen auf den Fortbestand des Familienunternehmens. Doch die Entscheidung hierüber liegt beim Sohn. Noch helfen seine Großeltern bei der Teeverarbeitung mit / © Foto: Georg Berg
Le couple Uchino devant leur ferme. Le fils des cultivateurs de thé a 25 ans et fait des études. Les parents espèrent que l’entreprise familiale continuera d’exister. Mais c’est au fils que revient la décision. Ses grands-parents aident encore à la transformation du thé / © Photo : Georg Berg

Expérience de voyage verte à Shizuoka

Dans la ville de Shizuoka, l’offre pour une expérience personnelle du thé est très large. Il est possible d’organiser une excursion d’une journée en taxi à thé vert ou un séjour chez un cultivateur de thé. Si votre itinéraire ne vous laisse pas assez de temps pour passer la nuit chez un cultivateur de thé ou pour visiter une plantation, la ville de Shizuoka propose de nombreuses petites boutiques et cafés où tout tourne autour du thé vert japonais et des accessoires nécessaires à sa préparation.

In Shizuoka-City gibt es kleine, feine Tee-Boutiquen, in denen man fachlich beraten wird, bei der Tee-Zubereitung zuschauen kann und natürlich beste Tees aus der Region Shizuoka kaufen kann. Hier im Chagama wird das Teewasser aus dem gleichnamigen traditionellen Wasserkessel dem Chagama geschöpft, so wie er früher in jedem traditonellen japanischen Wohnhaus zu finden war / © Foto: Georg Berg
Dans la ville de Shizuoka, on trouve de petites boutiques de thé raffinées où l’on peut obtenir des conseils professionnels, assister à la préparation du thé et bien sûr acheter les meilleurs thés de la région de Shizuoka. Ici, dans le Chagama, l’eau du thé est puisée dans la bouilloire traditionnelle du même nom, le Chagama, comme on en trouvait autrefois dans toutes les maisons japonaises traditionnelles / © Photo : Georg Berg
Grüner Tee in allen Variationen: ob auf Eis oder im Schicht-Pudding, in Gebäck und on the rocks. Es lohnt sich, durch die City of Green Tea Shizuoka zu ziehen und bei einem Stadtbummel mehr über den grünen Tee zu erfahren / © Foto: Georg Berg
Le thé vert sous toutes ses formes : sur de la glace ou dans un pudding en couches, dans des pâtisseries ou on the rocks. Il vaut la peine de se promener dans la City of Green Tea Shizuoka et d’en apprendre plus sur le thé vert lors d’une balade en ville / © photo : Georg Berg

Le guide du thé vert de Shizuoka répertorie 15 fermiers qui accueillent les visiteurs et leur donnent de nombreuses informations sur leur métier dans leurs petits salons de thé, tout en dégustant une tasse de thé. La plupart des visites guidées et des dégustations de thé sont en japonais. Pour connaître celles qui sont proposées en anglais, il suffit de consulter le site Internet Tea Tourism Guide, traduit en anglais.

Une excursion chez le cultivateur de thé, y compris la réservation d’un taxi à thé avec guide en anglais, peut être réservée directement sur le site web Explore Shizuoka.

Der Weg zu Motoko Dobashi ist nicht so weit. In Düsseldorf im AN/MO kann man ihr bei einer Tee-Zeremonie zuschauen. Regelmäßig besucht sie Teeproduzenten in Japan und kauft direkt beim Erzeuger beste Qualitäten / © Foto: Georg Berg
Le chemin vers Motoko Dobashi n’est pas si long. À Düsseldorf, dans l’AN/MO, on peut l’observer lors d’une cérémonie du thé. Elle visite régulièrement des producteurs de thé au Japon et achète directement aux producteurs les meilleures qualités / © Photo : Georg Berg

Il est également possible de vivre une cérémonie du thé japonaise en Allemagne. Ainsi, il existe une communauté japonaise à Düsseldorf et le choix de restaurants, de supermarchés et de boutiques de thé est donc très large. Dans AN/MO, la Japonaise Motoko Dobashi explique avec style et clarté le déroulement d’une cérémonie du thé.

Publication imprimée

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le séjour à la préfecture a été en partie soutenu par l’office du tourisme de Shizuoka.

Food Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/gruner-tee-lebenselixir