Foodtour à Zurich

Les Food-Tours sont de plus en plus populaires. Certains sont consacrés à un quartier, d’autres à une cuisine nationale particulière, d’autres encore combinent street food et street art. La principale différence conceptuelle réside dans la présence d’un guide de visite. Le contenu informatif d’un food tour avec un guide spécialisé est plus élevé que celui d’un tour autoguidé. Le guide peut répondre aux questions, vous conduire avec détermination dans des endroits inconnus et vous pouvez obtenir de nombreux conseils. Pour les foodies qui veulent non seulement bien manger mais aussi remplir leur réservoir de connaissances culinaires, une visite guidée est le bon choix. Pour tous les food tours, il est préférable de réserver au début du séjour afin d’avoir le temps de visiter les nombreuses découvertes au bord de la route les autres jours.

Bei der Tour durch Zürich dreht sich alles um Schweizer und wenn immer möglich Zürcher Spezialitäten. Um viele Produkte ranken sich schöne Geschichten / © Foto: Georg Berg
Lors de la visite de Zurich, tout tourne autour des spécialités suisses et, si possible, zurichoises. De belles histoires entourent de nombreux produits / © Photo : Georg Berg

Un food tour emmène ses participants en terrain inconnu, parfois même à l’écart des flux touristiques, dans de petites ruelles et dans des magasins que l’on aurait sinon regretté de laisser de côté. A Zurich, nous avons vécu plusieurs de ces moments lors d’une visite avec Yuan Yao d’Indulge.

Der mollige Blaue Engel von Niki de Saint Phalle in Zürichs ältestem Bahnhof ist Treffpunkt der Food Tour namens Swiss Classics / © Foto: Georg Berg
L’ange bleu joufflu de Niki de Saint Phalle dans la plus ancienne gare de Zurich est le point de rencontre du Food Tour nommé Swiss Classics / © Photo : Georg Berg

Swiss Classics à travers la vieille ville de Zurich

La grassouillette Nana, l'”Ange bleu” de Niki de Saint Phalle, dans la gare principale de Zurich, est le point de rencontre d’un Food Tour où tout tourne autour des spécialités zurichoises. Au cours de cette visite de trois bonnes heures, les participants auront l’occasion de goûter à plus de 15 spécialités. Nombre d’entre elles peuvent être dégustées sur place, accompagnées d’histoires passionnantes. Parmi celles-ci, des faits sur la production quotidienne des Luxemburgerli légers comme une plume de Sprüngli ou des anecdotes comme celle du train des Spanisch-Brötli, avec lequel les Zurichois aisés se faisaient livrer par leurs employés des biscuits au beurre interdits par le premier train du matin.

Yuan Yao, fondatrice d’Indulge et grande voyageuse suisse, sort régulièrement de son grand sac à bandoulière de petites surprises : Les chips préférées des Suisses, l’eau locale portant le numéro 37, une dégustation à l’aveugle de Luxemburgerli devant le kiosque Sprüngli dans le hall de la gare. La densité d’informations de la visite est énorme et ne se limite pas à des histoires culinaires.

Die Giacometti Fresken in der Eingangshalle der Polizeistation bestehen aus unzähligen Blumenornamenten und geometrischen Mustern / © Foto: Georg Berg
Les fresques de Giacometti dans le hall d’entrée du poste de police sont composées d’innombrables ornements floraux et de motifs géométriques / © Photo : Georg Berg

Le miracle des fleurs dans le commissariat régional

Soudain, nous nous retrouvons au poste de police. Des policiers marchent d’un pas ferme à travers ce que les Zurichois appellent affectueusement la Blüemlihalle. Pour gagner de la place, l’ancienne cave voûtée a été transformée en entrée dans les années 1920. La pièce sombre devait être rendue plus accueillante par des peintures. La ville de Zurich a lancé un concours. Augusto Giacometti, membre de la célèbre famille de peintres, remporta le concours et créa une mer de fleurs dans des tons chauds de rouge et d’ocre. Cette voûte vaut le détour et peut être visitée en semaine à certaines heures sur présentation d’une carte d’identité.

Einer von über 1.200 Brunnen in Zürich. Überall fließt bestes Trinkwasser für alle. Es lohnt sich also, eine Trinkflasche dabei zu haben / © Foto: Georg Berg
L’une des 1 200 fontaines de Zurich. Partout coule la meilleure eau potable pour tous. Il vaut donc la peine d’avoir une gourde avec soi / © Photo : Georg Berg

Les fontaines de Zurich et l’eau du Rennweg 37

Le Foodtour à travers Zurich est aussi un tour des fontaines. Tous les quelques mètres, on tombe sur une de ces sources d’eau qui offrent gratuitement la meilleure eau potable à tous. Certaines jaillissent depuis le Moyen-Âge, toutes ont des histoires à raconter et beaucoup sont aujourd’hui non seulement des distributeurs d’eau, mais aussi des œuvres d’art. La ville de Zurich propose également un tour des fontaines.

Plätschernde Opulenz. Der Brunnen im Rechberg-Park / © Foto: Georg Berg
L’opulence du clapotis. La fontaine du parc Rechberg / © Photo : Georg Berg

Lors de la Swiss Classics, on nous raconte l’une des plus récentes histoires à succès concernant une très ancienne source d’eau zurichoise. L’eau locale 37 est une eau de source naturelle provenant de l’Uetliberg, la montagne emblématique de Zurich. Le droit de prélèvement d’eau est garanti depuis 1559 pour le propriétaire de la maison située au Rennweg 37. Cette eau potable de haute qualité est vendue à Zurich, ainsi que dans un rayon d’une dizaine de kilomètres. La consommation d’eau locale doit être augmentée et les recettes servent en outre à soutenir des projets internationaux dans le domaine de l’eau.

No-Muh, ein veganer Käseersatz, aber vor allem ganz viel Yes-Muh. Im Chäs Chäller gibt es allerlei Käse aus Zürich und den angrenzenden Kantonen / © Foto: Georg Berg
No-Muh, un substitut de fromage végétalien, mais surtout beaucoup de Yes-Muh. Au Chäs Chäller, on trouve toutes sortes de fromages de Zurich et des cantons voisins / © Photo : Georg Berg

Bien entendu, une visite culinaire en Suisse comprend toujours du fromage suisse. Le Chäs Chäller propose des fromages bien affinés. Par exemple un gruyère de deux ans d’âge, affiné en exclusivité pour l’Urbanfoodstore dans une cave creusée dans la roche sous une forêt. On y trouve de nombreux produits suisses de petits producteurs locaux. Du chocolat artisanal aux spiritueux suisses en passant par les saucisses qui portent des noms cools comme Stadtjäger ou Wilde13.

Herzhafte Platte in der Boucherie August / © Foto: Georg Berg
Assiette copieuse à la Boucherie August / © Photo : Georg Berg

Le solide August à l’hôtel Widder

Le bélier, apprend-on en entrant dans la chic Boucherie August de la Renngasse, est l’animal héraldique de la corporation des bouchers. On y trouve des jambons, des salamis, de la viande des Grisons et des saucisses de porc de la meilleure qualité. Derrière la vieille façade classée de huit hôtels particuliers médiévaux se cache l’Hôtel Widder, un établissement cinq étoiles ultramoderne et très luxueux situé au cœur de la vieille ville de Zurich.

Das Hotel Widder in der Renngasse. Alte Fassade mit luxuriösem Kern. Was von außen wirkt, wie benachbarte Altbauten, ist in Wahrheit ein hochmodernen Neubau / © Foto: Georg Berg
L’hôtel Widder dans la Renngasse. Une vieille façade avec un cœur luxueux. Ce qui, de l’extérieur, ressemble à d’anciens bâtiments voisins est en réalité un nouveau bâtiment ultramoderne / © Photo : Georg Berg

Expériences culinaires curatées avec Indulge

Yuan Yao, originaire de Saint-Gall, vit à Zurich. Pour la planification des Swiss Classics à travers Zurich, le plus grand défi pour elle a été de réunir les nombreux magasins et entreprises traditionnels et les start-up innovantes autour du thème de l’alimentation dans une visite d’environ trois heures. Les start-ups créatives lui tiennent particulièrement à cœur. Elle sait que nombre d’entre elles créent d’excellents produits et connaissent leur métier. Mais elles sont en partie incapables de parler de leurs produits et de les faire connaître. Yuan Yao considère ses Food-Tours comme une plate-forme.

Auf eine Thurgauer Dörrbirne mit Yuan Yao von Indulge im Kolonialwarengeschäft Schwarzenbach. Das Traditionsgeschäft von 1864 findet man im Züricher Oberdorf / © Foto: Georg Berg
Déguster une poire séchée thurgovienne avec Yuan Yao d’Indulge dans le magasin de denrées coloniales Schwarzenbach. Ce magasin traditionnel de 1864 se trouve dans l’Oberdorf zurichois / © Photo : Georg Berg

Avec sa société Indulge, Yuan Yao veut donner une voix aux nombreux talents de l’alimentation. Les petites entreprises créatives doivent être entendues et, en fin de compte, leurs produits doivent être achetés. “C’est la seule façon d’éviter que les start-ups cool disparaissent à nouveau et que leurs créateurs retournent à un emploi assuré chez un grossiste ou dans un hôtel”, Yuan Yao en est sûre.

Vivi-Kola ist eines dieser coolen Produkte aus Zürich. Ein Rezept von 1938 wurde wiederbelebt. Das Geheimnis der Cola-Nuss kann man auf der Innenseite des Etiketts lesen, sobald man die Flasche geleert hat / © Foto: Georg Berg
Vivi-Kola est l’un de ces produits cools de Zurich. Une recette de 1938 a été remise au goût du jour. Le secret de la noix de cola peut être lu à l’intérieur de l’étiquette dès que l’on a vidé la bouteille / © Photo : Georg Berg

“Ce qui m’intéresse, ce sont les histoires – je veux aller dans les cuisines avec les gens” La journaliste alimentaire Angela Berg en conversation chez Yuan Yao d’Indulge.

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le voyage de recherche a été soutenu sur place par l’office du tourisme de Zurich.

Food Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/foodtour-zurich