Bougainville : l’émergence d’une nation

Flagge von Bougainville / © Foto: Georg Berg

Il faut déjà se souvenir de ce drapeau, car il appartient probablement au 194e État membre des Nations unies. Un emblème rouge et blanc au centre représente le couvre-chef typique des jeunes fraîchement initiés. Le noir représente la couleur de peau remarquablement foncée des habitants. Un anneau vert et blanc en zigzag et la surface bleue symbolisent des îles fertiles avec une monnaie en coquillages dans l’océan Pacifique.

Männliche Jugendliche tragen in Bougainville den Upei auf dem Kopf, wenn sie in den Kreis der Erwachsenen aufgenommen werden. Dieser Ritual-Hut ist zentraler Bestandteil der Landesflagge / © Foto: Georg Berg
A Bougainville, les adolescents masculins portent l’upei sur la tête lorsqu’ils sont admis dans le cercle des adultes. Ce chapeau rituel est un élément central du drapeau du pays / © Photo : Georg Berg
Die Flagge Bougainvilles weht am Mast der australischen Mega-Yacht True North unterwegs in den Gewässern von Papua Neuguinea / © Foto: Georg Berg
Le drapeau de Bougainville flotte sur le mât du navire d’expédition australien True North en route dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée / © Photo : Georg Berg

Une ambiance de départ exubérante

300 000 personnes se répartissent entre plusieurs groupes ethniques qui vivent relativement isolés les uns des autres. Bien qu’ils parlent 30 langues différentes et qu’ils aient peu de points de contact en raison du paysage accidenté, ils sont tous unis par la bonne humeur avec laquelle ils se réjouissent de l’indépendance de leur pays.

Auf ungewöhnliche Art werden Neuankömmlinge auf Bougainville willkommen geheißen. Mit Wasser aus einem Bambusrohr werden zur Inseltaufe die Füße gewaschen / © Foto: Georg Berg
Les nouveaux arrivants sont accueillis de manière inhabituelle à Bougainville. Les pieds sont lavés avec de l’eau provenant d’une canne de bambou pour le baptême de l’île / © Photo : Georg Berg

L’avenir économique du pays dépend toutefois encore des accords commerciaux à négocier. Le secteur du tourisme pourrait être l’une des principales sources de revenus et offrir aux habitants des perspectives de développement.

Nach jahrzehntelanger Isolation dürfen sich die Menschen wieder über ausländische Besucher freuen. Waffen werden nur noch von Kindern als Spielzeug getragen / © Foto: Georg Berg
Après des décennies d’isolement, les habitants peuvent à nouveau se réjouir des visiteurs étrangers. Les armes ne sont plus portées que par les enfants comme jouets / © Photo : Georg Berg

L’époque coloniale et la guerre civile ont été surmontées

Avec le navire d’expédition australien True North, nous jetons l’ancre devant Bougainville et avons un invité de marque à bord. Raymond Masono est vice-président de la province autonome de Bougainville, qui a été rattachée en 1975 au nouvel État de Papouasie-Nouvelle-Guinée sans tenir compte de ses racines culturelles. Après la période coloniale, cette région était sous protectorat australien depuis 1947 en tant que territoire sous tutelle.

Die stillgelegte Panguna Kupfermine auf Bougainville / © True North, Foto: Oliver Oldroyd
La mine de cuivre désaffectée de Panguna à Bougainville / © True North, photo : Oliver Oldroyd

Il n’est pas surprenant que les passagers australiens s’interrogent spécifiquement sur le retour de l’exploitation minière du cuivre. La plus grande exploitation à ciel ouvert du monde, dans la mine de Panguna gérée par l’Australie, a été responsable d’une destruction de l’environnement à grande échelle et donc d’une guerre civile de dix ans contre l’armée du gouvernement central.

Bougainvilles Vize-Premierminister Raymond Masono informiert die Passagiere der True North aus erster Hand über das Ergebnis des Referendums zur Unabhängigkeit / © Foto: Georg Berg
Le vice-Premier ministre de Bougainville Raymond Masono informe les passagers du True North de première main sur le résultat du référendum sur l’indépendance / © Photo : Georg Berg

Le vice-chef du gouvernement Masono est également responsable du département des mines et précise qu’une autorisation pour l’exploitation de cuivre ne sera possible que pour les entreprises qui rendront d’abord la vallée empoisonnée en dessous de la mine de Panguna à nouveau habitable.

Kapitän Gav Graham und der stellvertretende Regierungschef Bougainvilles, Raymond Masono auf der Kommandobrücke der True North / © Foto: Georg Berg
Le capitaine Gav Graham et le chef adjoint du gouvernement de Bougainville, Raymond Masono, sur le pont de commandement du True North / © Photo : Georg Berg

Au moment de la rencontre, Raymond Masono était membre de la commission qui négocie avec le gouvernement central de Papouasie-Nouvelle-Guinée les conditions de la sortie et de la phase de transition. Formellement, le parlement de la capitale Port Morsby doit ensuite encore confirmer l’indépendance de sa région autrefois autonome. L’approbation est toutefois considérée comme une simple formalité. Lors du référendum de décembre 2019, la majorité de 98 pour cent des voix en faveur de l’indépendance de Bougainville était trop écrasante.

Mit Improvisationstalent und einem im Strandgut gefundenen Schiffstau überbieten sich die Jugendlichen beim kunstvollen Sprung ins Wasser / © Foto: Georg Berg
Grâce à leur talent d’improvisation et à un cordage de bateau trouvé dans les déchets de la plage, les jeunes se surpassent en se jetant à l’eau de manière artistique / © Photo : Georg Berg

Le vote pour l’indépendance a été préparé par une commission internationale. Comme il fallait d’abord enregistrer tous les électeurs ayant le droit de vote, un inventaire actualisé des données démographiques et des infrastructures du pays a été réalisé.

Explorer les volcans actifs depuis les airs

L’île de Bougainville compte quelques volcans actifs, difficiles d’accès et mieux visibles depuis l’hélicoptère embarqué de True North.

Pilot Alan Carstens erklärt den Mitfliegern über Kopfhörer alle wichtigen Naturphänomene / © Foto: Georg Berg
Le pilote Alan Carstens explique aux passagers tous les phénomènes naturels importants à l’aide d’un casque / © Photo : Georg Berg
Während wir uns aus der Luft nähern, stößt der Bagana Vulkan Rauchwolken aus / © Foto: Georg Berg
Alors que nous nous approchons par les airs, le volcan Bagana émet des nuages de fumée / © photo : Georg Berg
Hinter dem aktiven Bagana Vulkan taucht die mit Wasser gefüllte Formation des Lake Billy Mitchell auf / © Foto: Georg Berg
Derrière le volcan Bagana actif, la formation du lac Billy Mitchell, remplie d’eau, apparaît / © photo : Georg Berg

L’ancienne capitale doit renaître à la vie

De 1968 à 1989, Kieta était la capitale de Bougainville. Puis presque tous les bâtiments de la ville ont été détruits et les survivants ont dû se réfugier dans les montagnes. Les hautes herbes n’ont pas encore totalement recouvert les armes de la guerre civile. Aujourd’hui, les jeunes grimpent aux grands arbres et se balancent acrobatiquement à de longues cordes dans la mer. Les quelques adultes que nous rencontrons dans le village se souviennent encore avec effroi des attaques aériennes dont ont été victimes à l’époque de nombreux amis et parents.

Palmen und Haus-Ruinen sind Zeugnisse der einst prachtvollen Strandpromenade von Kieta. Hier residierten die wohlhabenden Angestellten der im Landesinneren liegenden Panguna Kupfermine / © Foto: Georg Berg
Les palmiers et les ruines de maisons sont les témoins de ce qui était autrefois la magnifique promenade de Kieta. C’est ici que résidaient les riches employés de la mine de cuivre de Panguna, située à l’intérieur des terres / © Foto : Georg Berg
In den letzten 20 Jahren ist in der Stadt Kieta noch nicht überall Gras über die Spuren des Bürgerkriegs gewachsen / © Foto: Georg Berg
Ces 20 dernières années, l’herbe n’a pas encore poussé partout dans la ville de Kieta sur les traces de la guerre civile / © photo : Georg Berg
Erdnüsse werden frisch in kleinen Sträußen angeboten / © Foto: Georg Berg
Des cacahuètes fraîches sont proposées en petits bouquets / © photo : Georg Berg
Das ehemalige Amtsgebäude des deutschen Gouverneurs im Verwaltungszentrum der Provinz Bougainville, der Stadt Buka / © Foto: Georg Berg
L’ancien bâtiment administratif du gouverneur allemand dans le centre administratif de la province de Bougainville, la ville de Buka / © photo : Georg Berg

La musique et la danse invitent à participer

Les chansons de l’époque de l’embargo font partie intégrante du répertoire musical de l’île de Bougainville. Pendant un blocus maritime de dix ans, l’île a été coupée de toute importation. Le retour à la médecine naturelle traditionnelle, l’échange d’idées et le talent d’improvisation artisanale ont permis de souder la population et de faire de la nécessité une vertu.

Kulturelle Identität und Zusammenhalt pflegen alle Bevölkerungsgruppen auf Bougainville / © Foto: Georg Berg
Tous les groupes de population de Bougainville cultivent l’identité culturelle et la cohésion / © Photo : Georg Berg

Tous les groupes de population de Bougainville vivent selon le principe de l’héritage matrilinéaire. Les liens de parenté et les biens familiaux sont transmis de mère en fille. Les fils reçoivent également le nom de famille de leur mère.

Schon die jungen Frauen auf Bougainville sind sehr selbstbewusst / © Foto: Georg Berg
Les jeunes femmes de Bougainville sont déjà très sûres d’elles / © Photo : Georg Berg
In einer Bamboo-Band werden verschieden lange Bambusrohre rhythmisch mit Flop-Flop-Sohlen angeschlagen / © Foto: Georg Berg
Dans un bamboo band, des cannes de bambou de différentes longueurs sont frappées en rythme avec des semelles flop-flop / © photo : Georg Berg
Beim Sing-Sing begegnen sich die Kulturen. Gäste und Crew der True North werden zum Tanz aufgefordert und begeistert empfangen / © Foto: Georg Berg
Les cultures se rencontrent lors du Sing-Sing. Les invités et l’équipage du True North sont invités à danser et accueillis avec enthousiasme / © photo : Georg Berg

Littérature complémentaire: Georg Berg, Aufbruchstimmung, Bougainville vote pour l’indépendance après une éco-révolution, Politik & Kultur 02/2020 (pdf, 428 KB)

Des traces de la Seconde Guerre mondiale dans la jungle

La conscience européenne ne s’intéresse guère à ce qui s’est passé dans la région du Pacifique pendant les guerres mondiales. Bougainville a été le théâtre d’âpres combats entre le Japon et les États-Unis, alliés de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, pendant la Seconde Guerre mondiale. Au plus profond de la jungle se trouve encore l’épave de l’avion dans lequel se trouvait l’amiral japonais qui a ordonné l’attaque de la base navale américaine de Pearl Harbor.

Im Dschungel Bougainvilles liegen noch immer die Wrackteile des Flugzeugs Mitsubishi G4M, in der General Yamamoto Isoroto am 18. April 1942 abgeschossen wurde / © Foto: Georg Berg
Dans la jungle de Bougainville gît encore l’épave de l’avion Mitsubishi G4M dans lequel le général Yamamoto Isoroto a été abattu le 18 avril 1942 / © Photo : Georg Berg

Reportage sur une mission insolite : l’épave de Yamamoto dans la jungle de Bougainville

Conseils aux voyageurs : Australie pour les touristes européens

International

Publication imprimée

Notre méthode de rédaction se caractérise par un travail de texte vécu et bien documenté et par une photographie professionnelle et vivante. Pour toutes les histoires, les impressions de voyage et les photos sont prises au même endroit. Ainsi, les photos complètent et soutiennent ce que nous lisons et le transmettent.

Ne manquez plus jamais les nouvelles histoires de Tellerrand ! Mithilfe eines Feed-Readers lassen sich die Information über neue Blogartikel in Echtzeit abonnieren Un lecteur de flux permet de s’abonner en temps réel à toutes les histoires du Tellerrandstories.

Le coût du voyage en bateau n’a pas été calculé

Reise Themen auf Tellerrand-Stories
Permalien de la version originale en allemand :https://tellerrandstories.de/bougainville-entstehen-einer-nation